DIVERTISSEMENT

Québecor devient locataire prioritaire du Cinéma Impérial

Québecor a annoncé qu'elle rachète la dette du Cinéma Impérial.

22/08/2017 15:23 EDT | Actualisé 22/08/2017 18:28 EDT
Olivier Robichaud

MONTRÉAL - Serge Losique a réussi encore une fois à éviter la catastrophe à la toute dernière minute. Québecor a annoncé qu'elle rachète la dette de son Cinéma Impérial, à la veille du lancement de la prochaine l'édition du Festival des films du monde (FFM).

Les déboires financiers du cinéma et du festival de M. Losique ont fait la manchette plusieurs fois au cours des dernières années. Hydro-Québec a même coupé le courant et on craignait au printemps une saisie de l'édifice, qui à la désignation de patrimoine national.

Le président directeur général de Québecor, Pierre-Karl Péladeau, a annoncé que son entreprise s'est portée acquéreur de la dette du Cinéma Impérial au coût de 5 millions $. La transaction a été finalisée lundi.

L'édifice restera la propriété de l'organisme à but non lucratif de M. Losique. En échange, Québecor deviendra locataire prioritaire de l'immeuble. Le vice-président principal de l'entreprise, Marc M. Tremblay , rejoindra également M. Losique et son fils au conseil d'administration du cinéma. Deux membres indépendants se joindront à eux ultérieurement.

«Par notre soutien, non seulement nous voulons assurer la pérennité d'un joyau culturel et architectural situé en plein coeur du Quartier des spectacles de Montréal, mais nous souhaitons également offrir au Cinéma Impérial toute la force de Québecor afin qu'il puisse développer son plein potentiel et retrouver ses lettres de noblesse», a déclaré M. Péladeau.

Olivier Robichaud

«C'est un nouveau départ pour le Cinéma Impérial! Nous sommes soulagés de ne pas perdre notre immeuble et très enthousiastes de ce partenariat avec Québecor», s'est réjoui pour sa part le directeur général du cinéma, François Baudry-Losique, fils de Serge Losique.

Serge Losique a salué la contribution de l'entreprise médiatique à la culture québécoise. Québecor est d'ailleurs un des commanditaires du Festival des films du monde.

Selon M. Péladeau, le Cinéma Impérial pourrait faire partie du projet Éléphant. Ce projet de philanthropie de Québecor a pour but de restaurer et de numériser l'ensemble du patrimoine cinématographique du Québec. Les films ainsi restaurés sont présentement disponibles sur la plateforme Illico.

L'édifice nécessitera certains travaux selon M. Péladeau, mais des évaluations devront être effectuées avant d'en connaître l'ampleur.

La survie du Cinéma Impérial est fondamentale à la survie du Festival des films du monde. En plus de servir de quartier général, le cinéma est le seul lieu de diffusion où l'horaire des projections est connu. Le site web du FFM indique que des projections auront lieu au Cinéma du Parc et au Cinéma Dollar, mais les oeuvres et les horaires de diffusion ne sont pas précisés alors que le festival doit s'ouvrir dans deux jours.

L'an dernier, lors du 40e anniversaire du festival, le Cineplex Forum a annoncé à la dernière minute qu'il ne diffuserait pas les films du FFM comme prévu. Le Cinéma Outremont est alors venu à la rescousse de M. Losique.

La veille, les employés du festival avaient démissionné en bloc. L'événement a tout de même eu lieu.

M. Losique s'est montré irritable envers les journalistes qui lui posaient des questions sur la rentabilité ou la survie de son festival. Lorsqu'un journaliste de CBC a demandé à M. Péladeau s'il était sage de s'engager dans une relation d'affaires avec le président du FFM, M. Losique a mis fin à la période de questions.

Le Festival des films du monde se déroulera du 24 août au 4 septembre. Dix-neuf films font partie de la compétition officielle. Les autres oeuvres à l'affiche devraient être annoncées mercredi.