BIEN-ÊTRE

Une mère partage une photo déchirante sur «l'épreuve» qu'est l'allaitement

«Ceci est une réalité»

17/08/2017 06:56 EDT | Actualisé 17/08/2017 08:43 EDT

Oui, l'allaitement peut aussi avoir ce visage. Une mère de famille a posté une photo très forte sur son compte Instagram le 8 août, la montrant en train de pleurer alors qu'elle allaite sa petite Aylee, âgée de trois semaines.

Par cette image, elle a voulu "rester elle-même" et montrer "l'épreuve" que peut représenter l'allaitement.

"J'adore voir toutes ces belles femmes, dans leurs belles tenues faites pour l'allaitement, sourire à leur bébé qui les regardent en retour avec amour, main dans la main, alors qu'elles allaitent. Mais ce n'est pas ma réalité", écrit Angela Burzo.

I love seeing all these beautiful women in their beautiful nursing clothes smiling down at their babes as they lovingly look up back at them hand in hand while breastfeeding away. That is not my reality, right now that is. This is real & as much as I want to stay strong and be the soldier I feel I can be I cannot hide the struggle that is BREASTFEEDING. Whether she is not latching on properly, whether I am not producing enough milk to keep up with her demand, whether my nipples might not be adequate, whether we confused her with having to give her a bottle after pumping....whatever it may be it has been an emotional & painful struggle. Today has been full of no naps, sucking and not eating, crying and frustrated parents. This photo depicts my reality of this Breastfeeding journey so far & that first latch & the pain I endure. Keeping it real. Thank you to all those women coming to my rescue even the times I didn't reach out. All your kind words & encouragement have been a blessing 💕 #nationalbreastfeedingweek #breastfeeding #ayleeburzo12daysold #fedisbest #inspire #keepingitreal #reality #thestruggleisreal #blessed #thankful #normalizebreastfeeding #reallife #realshit #breastmilk #breastfed #boobolution #nationalbreastfeedingmonth #nationalbreastfeedingawarenessmonth

A post shared by Angela Burzo (@burzolife) on

"Ceci est une réalité, et même si je veux rester forte et être le soldat que je sais pouvoir être, je ne peux pas cacher que l'allaitement est une épreuve", poursuit la jeune femme, déjà mère d'un petit Joseph, âgé de 6 ans.

"Que ce soit parce qu'elle ne tète pas correctement, parce que je ne produis pas assez de lait pour satisfaire ses besoins, parce que mes tétons ne sont pas comme il faut, parce que nous l'avons désorientée en lui donnant à boire un biberon après avoir tiré mon lait... quel que soit le problème, c'est une épreuve toujours chargée d'émotion et douloureuse."

"J'ai ressenti ta douleur"

"Cette photo montre ma réalité de l'allaitement jusqu'ici, cette première succion et la douleur que j'endure", conclut la jeune mère.

La photo d'Angela Burzo a reçu plus de 7650 mentions "j'aime". Dans les commentaires, des centaines de messages lui apportent son soutien et décrivent des situations similaires. "Mon bébé a trois semaines et l'allaiter me fait si mal!", écrit une femme. "J'ai été à ta place et j'ai ressenti ta douleur", dit une autre.

Angela Burzo est effectivement loin d'être seule dans cette situation. La blogueuse Emmanuelle D. avait fait part de ses propres difficultés dans une tribune publiée sur Le HuffPost. Elle y décrivait "cette horrible douleur à en pleurer qui me donnait envie de débrancher mon bébé du sein et de le balancer à l'autre bout de la pièce littéralement tellement j'avais mal".

Le tire-lait, qui lui permettait de donner son lait à sa fille dans un biberon, ne lui a pas fait une meilleure impression: "J'ai loué un tire-lait (...), détestant cette machine lourde, encombrante et bruyante, n'osant pas remettre mon bébé au sein de peur d'avoir de nouveau mal."

En parler

"Ce qui m'a motivée à partager mon expérience de l'allaitement sur Instagram a été que la société la montre comme quelque chose de naturel que tout le monde peut faire, a confié la jeune femme au journal britannique Metro. Personne ne vous dit jamais la vérité ou la réalité de ce que vous devez en fait traverser pour ne serait-ce qu'essayer d'établir ce lien entre vous et votre enfant."

"Vous avez ces images dans votre tête, ce que vous voyez à la télé et sur les réseaux sociaux, et quand cela ne vous arrive pas, vous vous demandez: 'mais pourquoi?'", témoigne-t-elle encore.

Angela Burzo conseille à toutes les mères confrontées aux mêmes difficultés d'en parler autour d'elles. "Le grand soutien de mon mari a été le plus important pour moi, confie-t-elle. Et le soutien de ma famille, de mes amis et des gens sur les réseaux sociaux m'a aidé à dépasser le stress et la douleur."

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

LIRE AUSSI:
» Elle allaite sa fille de 8 mois mais n'avait pas envisagé l'impact que cela aurait sur son haut de bikini
» La femme de Carey Price publie une photo d'allaitement qui ne fait pas l'unanimité
» Une sénatrice australienne allaite en pleine séance parlementaire

Voir aussi: