NOUVELLES

La classe politique réagit à l'attentat de Barcelone

Justin Trudeau et Philippe Couillard ont exprimé leur tristesse.

17/08/2017 14:58 EDT | Actualisé 18/08/2017 07:10 EDT

Partout dans le monde, les chefs d'État et personnalités politiques ont condamné l'attentat de Barcelone, qui a fait au moins treize morts et plus de cinquante blessés.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a fait part de sa tristesse par voie de communiqué.

« Je suis profondément attristé par l'attentat terroriste perpétré aujourd'hui à Barcelone et qui a tué et blessé tant de personnes innocentes.»

« Sophie et moi nous joignons à tous les Canadiens pour offrir nos plus sincères condoléances aux familles et amis qui ont perdu des êtres chers et pour souhaiter un rétablissement prompt et complet à ceux qui ont été blessés aujourd'hui», a-t-il ajouté.

Nous ne pouvons pas ignorer l'indignation que nous ressentons, mais ensemble, nous devons renouveler notre engagement à protéger la liberté qui existe dans les sociétés valorisant l'unité, l'ouverture et l'inclusion.Justin Trudeau

Son homologue du Québec, Philippe Couillard, a réagi sur Twitter.

«Les États-Unis condamnent l'attaque terroriste de Barcelone, en Espagne, et feront tout ce qui est nécessaire pour aider», a indiqué sur Twitter le président américain Donald Trump. » Soyez courageux et forts, nous vous aimons!», a-t-il ajouté.

Peu avant, le secrétaire d'État Rex Tillerson avait assuré que les États-Unis seraient aux côtés de l'Espagne dans l'enquête à venir.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé la communauté internationale à "unir ses efforts" pour une lutte "sans compromis contre les forces du terrorisme".

«Ce qui s'est passé confirme une fois de plus la nécessité d'une unification véritable des efforts de toute la communauté mondiale dans une lutte sans compromis contre les forces du terrorisme», a déclaré M. Poutine dans un télégramme de condoléances au roi d'Espagne Felipe VI, qualifiant l'attaque de «crime cruel et cynique».

Le président français Emmanuel Macron a de son côté exprimé «la solidarité de la France» aux victimes de l'attaque à la fourgonnette, qui a foncé dans la foule sur La Rambla, l'avenue la plus touristique de Barcelone.

Le Royaume-Uni, frappé par plusieurs attentats au cours des derniers mois, est «solidaire de l'Espagne contre le terrorisme», a aussi réagi la première ministre britannique après l'attentat de Barcelone.

«Mes pensées vont aux victimes de la terrible attaque survenue aujourd'hui à Barcelone et aux services d'urgence répondant à l'incident en cours», a déclaré Theresa May.

«Le Royaume-Uni est solidaire de l'Espagne contre le terrorisme», a-t-elle ajouté.

«Ils ne nous terroriseront pas»

Le Palais royal espagnol et le chef du gouvernement Mariano Rajoy ont condamné l'attaque à la camionnette.

«Les terroristes ne vaincront jamais un peuple uni qui aime la liberté face à la barbarie», a tweeté Mariano Rajoy, tandis que le palais du roi Felipe VI a écrit: «ils ne nous terroriseront pas. Toute l'Espagne est Barcelone. Les Ramblas appartiendront de nouveau à tous.»

Le pape François a fait part jeudi de sa «grande préoccupation» et de sa proximité avec le peuple espagnol. "Le Saint-Père a appris avec une grande préoccupation ce qui est en train de se passer à Barcelone", a annoncé dans un communiqué le porte-parole du Vatican, Greg Burk.

«Le pape prie pour les victimes de cet attentat et désire exprimer sa proximité avec tout le peuple espagnol, en particulier les blessés et les familles des victimes», a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a également dénoncé jeudi soir l'attaque «révoltante». «Nous pensons avec une profonde tristesse aux victimes de l'attaque révoltante de Barcelone - avec solidarité et amitié aux côtés des Espagnols», a déclaré Steffen Seibert sur son compte Twitter.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé jeudi soir le «monde civilisé à lutter contre le terrorisme» après l'attentat qui a fait au moins 13 morts à Barcelone.

«Israël condamne fermement l'attentat terroriste à Barcelone (...)», a affirmé M. Netanyahu dans un communiqué de son bureau.

«Nous avons vu de nouveau ce soir que le terrorisme frappe partout. Le monde civilisé doit le combattre ensemble pour le vaincre», a souligné le communiqué.

Attaque terroriste sur La Rambla à Barcelone

LIRE AUSSI:
» Une fourgonnette percute la foule à Barcelone, au moins 13 morts
» Driss Oukabi est l'un des présumés auteurs de l'attentat de Barcelone
» Les images de la panique après l'attentat sur La Rambla à Barcelone