NOUVELLES

Vous voulez louer un appartement au Canada et payer moins de 1000$? C'est de plus en plus difficile.

Les taux de location ont augmenté dans la plupart des villes canadiennes cette année.

16/08/2017 17:56 EDT | Actualisé 17/08/2017 05:41 EDT
benedek via Getty Images

La plupart des marchés de location au Canada ont augmenté leur prix de façon substantielle dans la dernière année. Les unités à une chambre atteignent presque les 2000$.

Cela devient de plus en plus difficile de louer un appartement pour moins de 1000$ dans la plupart des grandes villes canadiennes (et quelques-unes plus petites aussi).

Pour la première fois, l'étude mensuelle de Padmapper sur les taux de location a déterminé que le prix médian pour un appartement d'une pièce a dépassé les 1000$ dans toutes les villes qui figurent au top 10. La liste a été publiée au mois de juin.

Padmapper

Quatre villes québécoises font partie du palmarès. Montréal occupe la quatrième place avec un prix médian pour un appartement d'une chambre de 1150$ et de 1500$ pour deux chambres. La ville de Québec (850$) est au 20e rang, tandis que Sherbrooke (690$) et Saguenay (620$) occupent respectivement la 23e et la 25e position pour les logements d'une chambre.

Un nombre croissant d'acheteurs potentiels préfèrent rester dans leur loyer en raison des prix élevés, réduisant ainsi la disponibilité des logements locatifs, selon les experts du marché immobilier.

Très peu des villes canadiennes ont vu leur prix de location descendre dans la dernière année, mais il y en a quand même Calgary qui a vu son taux pour les logements d'une chambre baisser de 5,6%. La ville continue de lutter contre le taux de chômage élevé occasionné par la débâcle pétrolière.

Voici la liste complète de l'étude de Padmapper sur les taux de location des villes canadiennes:

Padmapper

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été adapté de l'anglais.

LIRE AUSSI:
» Le prix de vente moyen d'une maison a fléchi au Canada en juillet
» Le marché immobilier de Montréal est le plus en vogue au Canada
» Trouver la maison de ses rêves grâce aux données ouvertes

VOIR AUSSI: