NOUVELLES

Femme découpée en morceaux à Rome: son frère avoue

Maurizio, 62 ans, est soupçonné d'avoir tué lundi soir sa soeur Nicoletta, 59 ans.

16/08/2017 13:54 EDT | Actualisé 16/08/2017 13:54 EDT
Anadolu Agency via Getty Images

La macabre découverte de deux jambes de femme dans une benne à ordures de Rome a été rapidement éclaircie mercredi avec les aveux du frère de la victime, ont rapporté les médias italiens.

Maurizio, 62 ans, est soupçonné d'avoir tué lundi soir sa soeur Nicoletta, 59 ans, puis d'avoir dispersé son cadavre découpé en morceaux. Tous deux vivaient ensemble dans un appartement du quartier Flaminio, dans le nord de Rome, juste en face d'une école de police.

Le meurtrier présumé a été incarcéré mercredi après ses aveux à la police, selon les médias, qui évoquent de possibles querelles pour motifs économiques entre le frère et la soeur.

Une jeune femme qui fouillait les poubelles avait découvert mardi soir, dans la benne d'un quartier résidentiel du nord de Rome, deux jambes de femme sectionnées à la hauteur de l'aine et attachées ensemble avec du ruban adhésif. Elle avait donné l'alerte.

Mercredi, la tête et le tronc de la victime ont été extraits d'une autre benne, à 2,5 kilomètres de là, tout près de l'appartement où vivaient le frère et la soeur.

Les enquêteurs ont reconnu Maurizio sur des images de vidéo-surveillance, où on le voit selon la presse en train de jeter quelque chose dans la première benne.

En 2015, les Romains avaient été horrifiés par la mystérieuse découverte d'une jambe coupée portant le tatouage "aujourd'hui est un beau jour pour mourir", retrouvée par un passant à proximité d'une digue d'un affluent du Tibre. Les enquêteurs avaient rapidement identifié la personne décédée: un ultra du club de football de la Lazio, drogué et braqueur récidiviste.