BIEN-ÊTRE

Amputée d'une jambe, elle est choquée de ne pas trouver de prothèse de sa couleur de peau

Cela l'empêche d'accepter plus facilement son corps.

16/08/2017 16:56 EDT | Actualisé 16/08/2017 16:56 EDT
Facebook Rahab Wanjau

Une Canadienne, qui a subi récemment une amputation à sa jambe gauche, a de la difficulté à accepter son nouveau corps.

Rahab Wanjau.

Rahab Wanjau, 30 ans, est née avec une malformation à son tibia gauche. Elle a raconté au HuffPost qu'après cinq douloureuses chirurgies, les médecins lui ont recommandé d'amputer sa jambe.

Lorsqu'elle a demandé à son prothésiste si elle pouvait personnifier la couleur, on lui a dit qu'elle devrait payer de sa poche.

«Nous avons toutes sortes d'options de couleurs lorsque nous achetons de la peinture pour la maison, des modèles de voiture et du fond de teint», a-t-elle indiqué au HuffPost. «Ce serait bien si je pouvais choisir une prothèse pour mon pied qui a la couleur de ma peau.»

Wanjau a précisé qu'elle a opté pour une teinte plus claire avec l'intention de la modifier à la maison. Elle a essayé de peindre et de le teindre à la maison, en vain.

Contrariée, Wanjau a contacté Ottobock, la compagnie qui produit la prothèse, et a appris qu'en raison du matériau de la prothèse, seulement la compagnie ou un professionnel pouvait changer la couleur. C'est la raison pour laquelle elle devait payer par elle-même.

L'apparence cosmétique d'une prothèse est très importante pour le patient puisqu'elle permet d'améliorer l'image de soi et le bien-être psychologique.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été adapté de l'anglais.

LIRE AUSSI:
» Cette fille à qui il manque un bras a une bio parfaite sur Tinder
» Ces photos prouvent qu'on focalise trop sur nos défauts!
» Cette fillette qui montre sa nouvelle prothèse va vous faire fondre