DIVERTISSEMENT

Pierre Harel tente d'expliquer l'épuisement de Bernard Adamus dans une chronique confuse et raciste

Le chroniqueur en a appris plus sur le chanteur «chez YouTube» et sur Wikipédia...

15/08/2017 08:33 EDT | Actualisé 16/08/2017 07:32 EDT

La semaine dernière, Bernard Adamus annonçait qu'il annulait sa tournée de 30 spectacles prévue pour l'automne en raison d'épuisement professionnel.

Aujourd'hui, l'ancien membre des groupes Offenbach et Corbeau, Pierre Harel, a voulu expliquer et mettre en perspective cette décision dans une chronique publiée sur Canoe.

Jusqu'ici, tout va bien.

Le problème, c'est que le chroniqueur admet d'emblée ne pas connaître l'auteur-compositeur-interprète, ni personnellement ni professionnellement. Harel avoue d'ailleurs avoir limité ses recherches à l'écoute de quelques chansons, au visionnement de certains clips «chez YouTube», et à la consultation de la page Wikipédia de l'artiste, où Adamus lui est apparu comme «un poète polonais douloureusement déraciné de sa Pologne natale», avant de ressasser tous les clichés possibles sur le pays d'Europe centrale.

Harel tente ensuite d'expliquer la décision d'Adamus d'annuler sa tournée pour prendre une pause en y allant encore une fois de nombreux sous-entendus :

«Je crois qu'il s'agit d'un cocktail épicé pouvant contenir des éléments disparates comme l'arrivée de la quarantaine et son aéropage de doutes, de flemme, et d'à quoi bon, un timbre de voix forcé jusqu'à l'épuisement, la conscience d'un plafonnement professionnel, la nostalgie de la mère patrie, une peine d'amour, le désir de freiner brusquement pour changer abruptement de direction, se tomber soi-même sur les nerfs, la lassitude de chanter de nombreuses chansons dont les mélodies se ressemblent, le syndrome d'abandon du métier d'avoir trop écouté «La complainte du phoque en Alaska» de Beau-Dommage, etc.»

Pierre Harel conclut de façon tout aussi confuse revenant sur la condition des Polonais face à celle des Canadiens-français : «J'espère que Bernard Adamus ira se resourcer dans son pays natal, la Pologne, et qu'il nous reviendra avec le secret de la formidable résilience nationale des Polonais afin de nous la partager pour que nous redevenions fiers et fières d'être des Canadiens-français du Québec.»

LIRE AUSSI :
»Il y a 40 ans, l'Amérique sous le choc de la mort d'Elvis
» Lana Del Rey a gardé son calme devant ce fan monté sur scène
» Depuis toujours, vous écoutez un pet dans cette chanson des Backstreet Boys

À voir également :