POLITIQUE

Cannabis au volant : Ottawa ferme la porte à d’autres études

…mais il y aura des consultations.

14/08/2017 20:00 EDT | Actualisé 14/08/2017 20:02 EDT
Getty Images/iStockphoto

QUÉBEC – Le gouvernement fédéral n'a pas l'intention de mener des recherches scientifiques sur la conduite avec facultés affaiblies par le cannabis avant le 1er juillet 2018, date prévue pour la légalisation de la drogue, a appris le HuffPost Québec.

« Le ministère de la Justice ne compte pas faire d'études supplémentaires avant le 1er juillet 2018. Cependant, nous tenons compte de la recherche sur le sujet produite par d'autres groupes et dans d'autres juridictions », a répondu le porte-parole Ian McLeod.

De son côté, Sécurité publique Canada prévoit mener des consultations et des études d'opinion publique qui seront utilisées pour générer une campagne de sensibilisation sur la conduite avec facultés affaiblies au Canada dans les prochains mois. Les coûts n'ont toujours pas été déterminés.

LIRE AUSSI: Algorithme Pharma propose des études cliniques pour mieux évaluer les effets du cannabis au volant

Le gouvernement du Québec, lui, n'a pas fermé la porte complètement à d'autres études. Le ministère de la Santé et des Services sociaux dit être « constamment à l'affût des nouvelles connaissances dans le domaine et pourra évaluer, dans le futur, la nécessité de mener davantage d'études sur le sujet », a précisé la porte-parole Noémie Vanheuverzwijn.

La compagnie-mère d'Algorithme Pharma s'est proposée pour mener des études cliniques sur la conduite avec facultés affaiblies. Selon son PDG, Chris Perkin, « le temps presse » pour s'assurer d'avoir de bonnes données scientifiques à temps pour la légalisation du cannabis au Canada.

« Nous savons qu'il n'y a pas d'études scientifiques complètes sur l'impact du cannabis sur les facultés de conduite, a-t-il soutenu en entrevue. Il y a beaucoup de données anecdotiques et d'études à petite échelle mises ensemble, mais il n'existe pas de données défendables qui résisteraient à une contestation juridique. Alors il serait beaucoup plus difficile de renforcer des standards de sécurité sans de bonnes données. »

Une autre campagne de la SAAQ à prévoir

Le Québec n'a pas perdu de temps pour sensibiliser la population aux dangers du cannabis au volant. La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a lancé ce printemps une campagne de sensibilisation, tant à la télévision que sur différentes plateformes numériques, qui s'adressait principalement aux jeunes de 18 à 24 ans.

La SAAQ a confirmé qu'elle ferait à nouveau de la sensibilisation cet automne « en ramenant des éléments de la dernière campagne ». Il est encore trop tôt pour confirmer que d'autres campagnes seront en cours en 2018, année prévue de la légalisation.

Québec s'apprête également à mener des consultations publiques sur le cannabis à travers la province qui déboucheront sur une loi-cadre déposée à l'automne.

VOIR AUSSI: