NOUVELLES

Un fabricant de torches de jardin se distancie des néo-nazis

Ses produits avaient été utilisés durant la fin de semaine lors d'un défilé de militants néofascistes

14/08/2017 16:09 EDT | Actualisé 14/08/2017 16:11 EDT

Un fabricant américain de torches de jardin s'est dit " profondément attristé" de constater que ses produits avaient été utilisés durant la fin de semaine lors d'un défilé de militants néofascistes dans la petite ville de Charlottesville, en Virginie.

"Nous ne soutenons ni leur message, ni l'utilisation qu'ils ont faite de nos produits", a souligné dans un communiqué la société Tiki Brand.

Des militants convaincus de la suprématie de la race blanche ont suscité une vive controverse en traversant vendredi soir le campus de l'université de Virginie à Charlottesville, en brandissant des torches Tiki, des ustensiles de jardin en bambou polynésien.

Violences à Charlottesville

De tels défilés avec des torches évoquent notamment les marches des différentes organisations nazies lors des congrès annuels de Nuremberg, ou encore les lynchages et processions du Ku Klux Klan.

Au lieu de quoi, "nos produits sont conçus pour mettre en valeur des réunions dans des jardins et pour favoriser les rencontres à domicile entre familles et amis", a assuré Tiki Brand, qui vend également des bougies et des lampes à huile.

De nombreux internautes ont raillé l'utilisation par les militants d'extrême droite de ces torches à planter évoquant les tropiques, aisément reconnaissables à leurs lamelles de bambou.

Les torches Tiki se sont popularisées aux Etats-Unis dans les années 1950, à une époque où il était à la mode de décorer les bars, les restaurants et même les salles à manger de décors hawaïens ou polynésiens.

LIRE AUSSI:

» La Maison-Blanche peine à calmer la polémique née des silences de Trump

» 16 choses que Trump est plus prompt à dénoncer que les suprémacistes et néo-nazis réunis à Charlottesville

» Violences lors d'un rassemblement d'extrême droite, Trump critiqué