NOUVELLES

Les Montréalais seront consultés sur l’avenir du parc Jean-Drapeau

Le visage du parc est en pleine modification pour accueillir un nouvel amphithéâtre extérieur.

14/08/2017 11:01 EDT | Actualisé 14/08/2017 14:17 EDT
Ville de Montréal

La Ville de Montréal mènera des consultations publiques sur le prochain plan directeur de la Société du parc Jean-Drapeau, alors même que le visage du parc est en pleine modification pour accueillir un nouvel amphithéâtre extérieur.

Selon la mesure annoncée lundi matin, l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) épaulera la Société du parc Jean-Drapeau dans l'élaboration d'une politique de consultation. L'OCPM organisera les audiences et les discussions et rendra son rapport à la Société.

« À terme, le Plan directeur dégagera une vision d'avenir ainsi que des orientations et des pistes d'intervention claires qui guideront les actions de développement du parc Jean-Drapeau. La collaboration de l'OCPM permettra de s'assurer que les citoyens, les différentes parties prenantes et tout intéressé auront l'occasion de contribuer », affirme le maire de Montréal, Denis Coderre.

Selon Réal Ménard, responsable des grands parcs au sein du comité exécutif, les consultations porteront principalement sur l'offre d'activités afin d'augmenter l'achalandage du parc après la saison estivale.

« Nous voulons améliorer l'ambiance et l'offre d'activités. En ce moment, on a la Fête des Neiges l'hiver qui est très populaire, mais sinon les gens viennent surtout l'été», affirme-t-il.

Selon M. Ménard, le parc attire moins de 2 millions de personnes par année, si on exclut La Ronde et le Casino de Montréal.

« Nous voulons savoir comment on peut amener ce parc dans un calibre international, avec des activités pendant les quatre saisons », ajoute-t-il.

Consultation pendant les travaux

Selon M. Ménard, les consultations devraient avoir lieu principalement en 2018. Les Montréalais n'auront donc pas l'occasion de voir comment le nouvel amphithéâtre affectera l'ambiance et les activités possibles au parc avant de se prononcer sur son avenir.

M. Ménard n'y voit aucune contradiction.

«Le Plan directeur du parc Jean-Drapeau s'échelonnera sur dix ans, souligne-t-il. Ce n'est pas parce qu'on a des travaux en ce moment qu'on ne peut pas donner aux Montréalais l'occasion de se prononcer là-dessus.»

Rappelons que le parc subit présentement un réaménagement majeur, notamment pour créer un grand amphithéâtre extérieur sur la portion sud de l'île Sainte-Hélène. Le projet coûte 73,4 M$ et sera inauguré à l'été 2019.

«L'administration Coderre fait les choses à l'envers. L'administration Coderre a dépensé des millions de dollars et donné carte blanche à un promoteur privé pour développer le secteur ouest du parc Jean-Drapeau à des fins commerciales, massacrant au passage un millier d'arbres et privant les utilisateurs de leur complexe aquatique et de leur piste d'entraînement. C'est trop peu trop tard. Ce mandat aurait dû être donné il y a deux ans, tel que Projet Montréal l'avait exigé à l'époque», a rétorqué la chef du parti d'opposition Valérie Plante.

LIRE AUSSI:
» Coderre défend le réaménagement du parc Jean-Drapeau
» Oups! Graves erreurs concernant Expo 67
» Osheaga fait peau neuve

VOIR AUSSI: