NOUVELLES

Barack Obama cite Nelson Mandela pour condamner les violences à Charlottesville

Voici ce qu'il avait à dire.

13/08/2017 13:59 EDT | Actualisé 13/08/2017 13:59 EDT

Le président américain Donald Trump a fini par faire savoir dimanche qu'il condamnait "toutes les formes de violence", y compris celles de l'extrême droite, après s'être vu reprocher une complaisance à l'égard de ces militants accusés d'avoir endeuillé Charlottesville, dans l'est du pays.

M. Trump n'a pas fait lui-même cette déclaration, transmise par un porte-parole de la Maison Blanche.

Une femme de 32 ans est morte samedi quand une voiture a foncé sur la foule de contre-manifestants venus dénoncer dans cette petite ville de Virginie la présence de groupuscules identitaires et néo-nazis, dont des membres du Ku Klux Klan (KKK). Le drame a également fait 19 blessés, venus s'ajouter aux victimes des échauffourées l'ayant précédé.

L'ex-président Barack Obama est lui sorti de sa réserve en citant Nelson Mandela: "Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de ses origines, ou de sa religion".

Les suites des violences de Charlottesville évoquent le long délai pris par Donald Trump pour désavouer le soutien que lui avait apporté publiquement David Duke, un ancien leader du Ku Klux Klan.

LIRE AUSSI:

» Un ex chef du KKK apporte son soutien à Marine Le Pen

» Le KKK tiendra un défilé en l'honneur de Donald Trump

» Un ancien cadre du KKK brigue un mandat au Sénat