POLITIQUE

Sud-Ouest: les élus s'entendent enfin sur un important projet immobilier

Les conseillers de Projet Montréal avaient bloqué le projet du 2175 Saint-Patrick parce qu'il ne respectait pas les règles d'urbanisme en vigueur.

11/08/2017 19:22 EDT | Actualisé 11/08/2017 19:53 EDT
OCPM

Le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, et ses collègues du conseil d'arrondissement se sont enfin ralliés aux recommandations de l'OCPM concernant un projet immobilier sur la rue Saint-Patrick.

Le futur 2175 Saint-Patrick, un projet résidentiel mixte qui comprend une importante part de logements abordables ainsi que des locaux pour des organismes communautaires, a dû passer par la porte d'en arrière pour finalement rallier les parties. Les conseillers de Projet Montréal avaient bloqué le projet parce qu'il ne respectait pas les règles d'urbanisme en vigueur. Ils souhaitaient créer une stratégie d'ensemble pour le développement du canal Lachine et de Pointe-Saint-Charles.

Le maire Dorais, alors chef de Coalition Montréal, était favorable au projet.

"Encore une fois on ne peut que déplorer l'attitude dogmatique des élus de Projet Montréal du Sud-Ouest qui aujourd'hui font perdre au milieu 77 logements sociaux et communautaires sur le bord du canal de Lachine et 2300 m2 réservés aux organismes communautaires et à leurs bureaux", affirmait-il à l'époque.

La Ville-centre prend le relais

Le promoteur a donc invoqué l'article 89 de la Charte de la Ville de Montréal. Cet article permet à un promoteur de passer par la Ville-centre pour faire approuver son projet dans certaines circonstances, notamment pour des projets résidentiels de plus de 25 000 pi2 comme c'est le cas pour l'Atelier 2175 Saint-Patrick.

Vendredi, l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) a remis ses recommandations. Il a approuvé le projet à la condition que certains éléments architecturaux soient modifiés afin de mieux s'intégrer au secteur du canal Lachine.

Entre-temps, M. Dorais s'est joint à Projet Montréal. L'ensemble du conseil d'arrondissement s'entend désormais pour approuver le projet.

«Nous accueillons favorablement les recommandations de l'OCPM. Nous constatons que le point de vue de tous les acteurs du milieu a été entendu afin de faire du 2175 Saint-Patrick le meilleur projet possible au bénéfice de la collectivité.»

Erreurs du promoteur

L'OCPM a toutefois noté certaines incongruités dans le projet qui lui a été soumis. Les plans initiaux avaient été modifiés, prétendument pour répondre aux recommandations du Comité Jacques-Cartier lors des procédures devant l'arrondissement du Sud-Ouest. Les changements avaient toutefois peu à voir avec les recommandations et certaines erreurs de sont glissées dans les plans

"La commission est particulièrement préoccupée par ces présentations différentes et erronées. Rappelons que le projet est jugé acceptable par les résidents et les organismes du quartier sur la base d'un lien de confiance avec le promoteur. Or, ce lien est fragilisé par ces données incertaines"

L'OCPM a demandé au promoteur de revenir à ses plans initiaux en y ajoutant ses propres recommandations.

Malgré les débats et certaines lacunes du projet, l'OCPM note que le 2175 Saint-Patrick jouit d'une certaine approbation au sein de la communauté de Pointe-Saint-Charles.

Les recommandations de l'OCPM seront évaluées par la Ville de Montréal avant que le projet ne soit finalement approuvé.

LIRE AUSSI:
» Rose-de-Lima: Coderre menace de retenir le financement
» Repenser le pôle Lionel-Groulx-Atwater
» Pont Champlain: des maires d'arrondissement demandent un SLR