NOUVELLES

Under Pressure et Jackalope: deux festivals remplis d’espoir grâce à Skateboards for Hope

L'organisme recueille des planches à roulettes et les redistribue dans des milieux défavorisés.

10/08/2017 14:50 EDT | Actualisé 10/08/2017 15:24 EDT
Eva Blue

Qu'ont en commun le festival de culture urbaine Under Pressure (qui se déroule en ce moment jusqu'au 13 août) et le festival de sports d'action Jackalope (qui se tiendra du 18 au 20 août prochain)? L'implication de Betty Esperanza, la fondatrice de l'organisme Skateboards for Hope. Une fée marraine qui recueille les planches à roulettes, pièces et équipement usagés et les redistribue dans des milieux défavorisés d'ici ou d'ailleurs afin d'y semer de la joie et de l'espoir.

Skateboards for Hope

Un voyage à Cuba où elle a offert à un jeune émerveillé la planche à roulettes usagée d'un de ses fils : c'est tout ce qu'il fallait à Betty Esperanza pour avoir envie d'occuper tous ses temps libres à amasser planches et accessoires qui sauraient redonner le sourire, et l'espoir, aux jeunes dans le besoin du Québec et d'ailleurs.

« J'ai créé Skateboards for Hope en 2007, explique-t-elle. Nous sommes surtout connus parce que nous distribuons des planches usagées recyclées à Cuba, au Ouganda et sur les réserves des premières nations. Dans ces pays pauvres, l'idée de départ était d'aider les gens à se rassembler afin qu'ils soient ensemble, en sécurité. Ici, nous faisons aussi des dons dans des écoles, pour les cours d'arts plastiques. Des teintures sont faites sur les planches et des messages d'espoir y sont peints. Cela est possible grâce à l'engagement des professeurs d'arts de certaines écoles du quartier Rosemont à Montréal par exemple, ou de certains quartiers défavorisés de la métropole. Des écoles de New York, de la Californie et du Maryland ont aussi choisi de prendre part à ce projet. Ils le font non seulement pour l'art, mais aussi afin de contrer le décrochage scolaire. »

Eva Blue

Cela fait déjà six ans que Skateboards for Hope collabore avec le festival Under Pressure. Fondé à Montréal en 1996 par les graffiteurs Seaz et Flow, l'événement de trois jours se veut le plus ancien festival de cultures urbaines encore actif au monde et se déroule dans le centre-ville de Montréal. Plus de 400 artistes locaux, nationaux et internationaux y prennent part dont des artistes de rue, des graffiteurs, des Djs et des danseurs urbains.

À la tente de marchandise et d'inscriptions du festival, Betty amasse les planches des gens, discute avec eux et prend bien soin de prendre une photo souvenir des donateurs offrant leur planche. Elle fera de même lorsqu'elle remettra la planche à un autre jeune d'ici ou ailleurs, ce qui permettra aux deux jeunes d'établir un contact humain malgré la distance.

Au petit skate park aménagé sur place lors de l'événement, les festivaliers peuvent aussi rencontrer les ambassadeurs de Skateboards for Hope. Des jeunes âgés de 4 à 13 ans, fiers de faire passer ce message d'espoir et de persévérance dans leur communauté.

« Cela motive et inspire les jeunes à dépasser leurs limites et ce, même au niveau de l'éducation, ajoute Betty Esperanza. Les gens qui reçoivent les dons sont extrêmement reconnaissants de savoir que quelqu'un, quelque part, a pensé à eux. Pendant le festival, un événement de teinture présenté en direct sera proposé alors qu'un artiste-graffiteur reconnu va remettre une planche à neuf avec de l'art graffiti. »

« L'idée est de démontrer aux gens qui ne nous connaissent pas qu'on peut aider un jeune à travers ce sport qui est difficile certes, mais qui apprend aux jeunes de belles valeurs de respect, de dépassement et d'estime de soi ainsi que de persévérance », ajoute-t-elle.

Skateboards for Hope sera aussi présent au festival de sports d'action Jackalope qui se tiendra les 18, 19 et 20 août au parc Olympique de Montréal. Au menu de ce festival bien chargé, des compétitions (dont la coupe du monde) de planche à roulettes évidemment, mais aussi des démonstrations de base jump, de l'escalade (avec le magasin d'équipement de plein air MEC), du motocross, du slakeline, fixed gear, des démonstrations de BMX, du yoga et de la musique.

Photo: Eva Blue

« Nous y sommes aussi depuis le début, poursuit la fondatrice de Skateboards for Hope. Nous ramassons les planches, les pièces, les roues, même les chaussures Vans qui rendent fous de joie les jeunes qui vivent dans des pays étrangers. Cette année, nous avons déjà dix jeunes de 3 à 13 ans qui sont inscrits aux compétitions et dix autres à venir. Nous commanditons deux garçons, Justin et Troy pour le "Wolrd Cup" pour hommes. Nous voulons démontrer au public qu'il n'est pas nécessaire d'être une marque internationalement reconnue comme Nike pour aider les jeunes à réaliser leurs rêves. La force de notre réseau va au-delà de l'argent. »

Les festivaliers qui se rendront à Under Pressure ou à Jackalope pourront faire don de leurs planches à roulettes et leur équipement usagés au kiosque de Skateboards for Hope.

Pour en savoir plus sur Skateboards for Hope, c'est par ici.

LIRE AUSSI:
» Les oeuvres du festival Under Pressure (PHOTOS)
» Le graffiti à l'honneur ce week-end
» 10 événements sportifs à voir à Montréal cet été (PHOTOS)

Des sculptures en planches de skateboard