BIEN-ÊTRE

Cette histoire d'horreur vous rappellera de ne JAMAIS péter vos boutons!

Même si c'est tentant!

10/08/2017 09:50 EDT | Actualisé 10/08/2017 11:06 EDT

Les vidéos de gens qui se crèvent des boutons captivent Internet depuis un bon moment déjà, mais l'histoire d'une jeune femme qui a eu une mauvaise expérience avec ce qui semblait être de l'acné ne vous donnera plus le goût de mettre fin à votre bourgeon facial.

L'Américaine Katie Wright, 21 ans, a récemment raconté sur Twitter avoir essayé de se débarrasser d'un bouton près de son sourcil pour alléger l'inconfort causé par celui-ci. Elle avait tellement mal qu'elle avait du mal à dormir. Mais elle a juste fini par empirer les choses...

«La pression et la chaleur (NDLR: provoquées par le bouton) étaient insupportables, confie-t-elle à nos confrères du HuffPost américain. Imaginez du charbon chaud essayant de sortir de votre peau, c'est comme ça que je le sentais.»

Ce que Mme Wright pensait être un simple bouton était en fait un cas d'infection bactérienne nommée cellulite (pas comme celle qu'on voit normalement sur les jambes), une inflammation sévère et diffuse des tissus conjonctifs de la couche dermique et sous-cutanée qui peut dans les cas sévères entraîner la défaillance de certains organes ou même la mort.

Heureusement, après que la jeune femme soit allée à l'hôpital et ait reçu un traitement pendant quatre jours, les médecins ont été capables de guérir son infection.

La cellulite (ou cellulitis) peut être sévère si l'infection se propage, alerte la Dre Jessica Krant, professeure clinicienne adjointe en dermatologie au Centre médical de l'Université d'État de New York.

«Une fois que l'infection traverse la peau et atteint la circulation sanguine, ou des couches profondes de tissu, elle peut entrer dans la douille oculaire, le cerveau, les sinus, les articulations ou les os», a affirmé Dre Krant au HuffPost américain. Dans ces cas-ci, les infections peuvent être difficiles à traiter et causer beaucoup de dégâts.»

L'infection peut souvent être confondue avec des boutons réguliers, selon la spécialiste. Il peut donc s'avérer difficile de l'identifier et de la traiter, contrairement à d'autres problèmes de peau.

«La cellulite n'est pas toujours facile à reconnaître. Pour cette raison, c'est souvent sous-estimé ou surestimé au moment de poser un diagnostic par beaucoup de professionnels de la santé, affirme-t-elle. Ce dont il faut de se rappeler, c'est de maintenir un haut niveau de suspicion s'il y a un gonflement inhabituellement profond ou douloureux, particulièrement sur votre visage.»

Make Up Heavens/Facebook
Katie Wright

Comment bien prendre soin des imperfections sur notre visage?

Bon, la cellulite est effrayante et vous devriez éviter de crever quelque chose qui semble étrangement différent sur votre visage, mais que fait-on de nos boutons normaux? On les pète pour éviter que les collègues lui donnent un nom... ou pas?

«Percer un bouton comporte toujours un risque.Toujours, souligne Dre Krant. Si votre bouton a une extrémité blanche et lisse, vous pouvez le crever doucement, ça devrait être OK. Mais presser votre bouton en profondeur, qu'il soit sur le visage ou le cou, c'est vraiment chercher le trouble.»

Le fait est que d'appuyer sur une lésion quelconque augmente les risques de propager des bactéries au-delà d'une zone contenue, explique la médecin. Ça peut répandre «une substance inflammatoire dans les couches plus profondes de la peau, vous exposant à l'infection cellulite», dit-elle.

Voici donc la manière appropriée de faire selon Dre Krant :

  • Mettez de la chaleur, et un peu de vapeur pour ramollir le contenu du bouton.
  • Utilisez des produits pharmaceutiques. Ça peut être un onguent topique en vente libre ou quelque chose de prescrit par un dermatologue.
  • Ne percez JAMAIS votre bouton en le piquant. Peu importe la taille du bouton ou la tentation de le faire. Si jamais vous en avez un costaud, consultez un médecin. «Si un bouton douloureux et profond se forme, consultez un dermatologue pour avoir une petite injection de cortisone, qui peur aider à réduire l'inflammation», conseille Dre Krant.

La spécialiste recommande aussi d'utiliser du maquillage et des pinceaux propres et de les nettoyer souvent avant de les appliquer sur le visage. Elle attribue la sévérité des infections à ce facteur bien souvent. «Je demande à tous d'ajouter une étape supplémentaire à leur routine nettoyage (ou maquillage, autrement dit) pour vous empêcher d'avoir une infection horrible, douloureuse, et potentiellement mortelle».

C'est noté!

Ce texte initialement publié sur le HuffPost américain a été adapté de l'anglais.

VOIR AUSSI :

Des traitements simples et naturels pour combattre l'acné