NOUVELLES

Développement d'un important projet au Technopôle Angus: «Oui, mais...»

L'Office de consultation publique de Montréal propose plusieurs changements pour améliorer l'acceptabilité sociale du projet.

08/08/2017 10:33 EDT | Actualisé 08/08/2017 10:41 EDT
Société de développement Angus

L'Office de consultation publique de Montréal a approuvé le projet de développement de l'îlot central du Technopôle Angus à Rosemont. Dans son rapport dévoilé lundi, il propose toutefois plusieurs changements pour améliorer l'acceptabilité sociale du projet, dont la construction d'une école primaire.

Le projet de la Société de développement Angus (SDA) prévoit la construction d'une quinzaine d'immeubles de quatre à six étages, dont 400 logements et des espaces à bureaux pouvant accueillir environ 1500 travailleurs dans le quartier des «Shops Angus». Il comprend un important volet environnemental et le promoteur souhaite obtenir la certification LEED platine, notamment avec des mesures d'optimisation énergétique.

«La commission recommande au conseil municipal d'approuver le projet présenté par la SDA, car elle reconnaît sa contribution substantielle à l'instauration d'un quartier complet et durable au cœur du Technopôle Angus, un milieu de vie structuré où, dans un proche voisinage, on peut se loger, travailler, se détendre et s'approvisionner auprès de certains commerces de proximité», lit-on dans le rapport.

Plusieurs changements seraient toutefois nécessaires afin que l'îlot central puisse réellement devenir un écoquartier. La Commission scolaire de Montréal (CSDM) s'est notamment prononcée pour la construction d'une école primaire pour desservir les nombreuses familles attendues dans le nouveau quartier.

Selon le rapport, le développeur a offert un immeuble situé à l'angle de la rue Molson et de l'avenue du Mont-Royal, mais cet emplacement ne conviendrait pas aux besoins de la CSDM. L'Office de consultation publique suggère un emplacement aux abords du parc Jean-Duceppe, qui serait réaménagé.

L'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, bien qu'elle ait le pouvoir de réquisitionner un immeuble pour le transférer à la CSDM, préférerait laisser la commission scolaire acquérir elle-même le terrain. L'Office de consultation publique recommande à la Ville de Montréal de mettre en oeuvre une démarche concertée avec la CSDM afin d'obtenir un terrain adéquat.

Lors des consultations publiques, plusieurs résidents étaient défavorables au projet. Certains craignaient l'afflux de nombreuses voitures parce que l'offre de transport en commun serait inadéquate. Dans son rapport, l'Office recommande à la STM d'analyser les besoins futurs du secteur en transport en commun. Il recommande aussi l'amélioration des liens piétonniers vers le métro Préfontaine.

L'Office rejette toutefois les objections quant à la hauteur du bâtiment. Certains résidents craignaient de perdre la vue du mont Royal, mais l'Office soutient qu'il n'y a pas lieu de réduire la hauteur maximale permise dans le secteur. Au contraire, elle suggère d'augmenter légèrement la hauteur permise «afin de ne pas sacrifier la qualité des espaces intérieurs habitables et l'intimité des logements des rez‐de-chaussée».

La SDA prévoit développer l'îlot central en plusieurs phases, sur un horizon de quatre à dix ans.

LIRE AUSSI:
» Prolongement de la ligne bleue: le gouvernement paiera-t-il pour rien?
» Verdun: enfin une plage... en décembre