DIVERTISSEMENT

10 raisons d’aller à la Virée classique de l’OSM ce week-end

Voici les spectacles à ne pas manquer!

07/08/2017 20:03 EDT | Actualisé 08/08/2017 13:13 EDT
OSM/Antoine Saito

La Virée classique de l'OSM n'a que six ans, mais elle fait déjà partie des incontournables de la saison chaude. En plus d'un méga spectacle au pied du Stade olympique, l'événement mise une trentaine de concerts de 45 minutes à partir de 10 $ et sur plusieurs événements gratuits, décontractés et construits sur mesure pour vous faire découvrir la musique autrement. Voici les spectacles à ne pas manquer.

Opéra en plein air

N'ayons pas peur de dire les choses : peu importe l'œuvre jouée lors de la soirée inaugurale de la Virée classique, les spectateurs vivent chaque fois un moment magique, assis les uns contre les autres, curieux, émus et soufflés de ressentir la musique avec une telle puissance. Mentionnons tout de même que les dizaines de milliers de personnes qui se réuniront cette année pourront (re) découvrir l'opéra Porgy and Bess de Gershwin. Campée dans une communauté noire de la Caroline du Sud, au cours des années 1930, l'histoire est celle d'un amour entre un mendiant mal en point et une jeune femme sous l'emprise d'un voyou. Pour ceux qui croient ne pas aimer l'opéra, sachez que l'œuvre est une rencontre de la musique classique, du jazz et de la musique populaire. Pour l'occasion, Kent Nagano dirigera les musiciens de l'OSM, qui seront accompagnés d'un chœur et des chanteurs de grand talent : Marie-Josée Lord, Will Liverman, Janai Brugger, Justin Welsh et Gardy Fury. Rendez-vous à l'Esplanade Financière Sun Life du Parc olympique, jeudi 10 août à 20 h

OSM/Antoine Saito

Voyager en musique

On est particulièrement curieux d'entendre la musique iranienne du trio formé par Saeed Kamjoo, Pooria Pournazeri et Ziya Tabassian dans Regard Persan (vendredi 11 août, MAC, 18 h 30), la harpe-luth des griots d'Afrique de l'Ouest dans le spectacle La kora – fascinant instrument mandingue (samedi 12 août, Place des arts, 16 h 30) et les œuvres de compositeurs asiatiques, dont le concerto pour violoncelle inspiré de la trame sonore du film Crouching Tiger, Hidden Dragon, ainsi que certains airs de Turandot et de Madame Butterfly, tous interprétés par l'OSM, aux côtés du violoncelliste Brian Manker et de la soprano Sumi Jo (samedi 12 août, Maison symphonique, 12 h 15).

L'histoire du soldat Stravinsky

Patrice Robitaille agira comme narrateur de l'histoire de ce militaire qui aurait vendu son âme au diable en échange d'un bouquin lui permettant de prédire l'avenir. Le comédien sera accompagné des danseurs Étienne Gagnon-Delorme, Adrian Batt et Sarah-Maude Laliberté, ainsi que de 7 musiciens de l'OSM, sous la direction de Kent Nagano (12 août, Maison symphonique, 15 h 45).

Yoga classique

Pourquoi ne pas enchainer les salutations au soleil, des torsions et la posture du cadavre au son des plus belles musiques classiques? C'est le genre de séance sportive à laquelle vous convie Marie-Pierre Gervais à l'extérieur de la Place des arts, le samedi 12 août à 10 h

Démystifier la musique

La Virée classique ne sert pas seulement à découvrir la musique, mais à mieux la comprendre et à la rendre plus accessible. Voilà pourquoi le chef assistant de l'OSM, Adam Johnson, vulgarisera le fonctionnement de l'orchestre et le rôle de chaque musicien (samedi 12 août, Place des arts, 19 h 15). Plus tôt dans la journée, André Robitaille animera également une rencontre entre les membres du public et les musiciens de l'OSM, afin de répondre à toutes vos questions sur cet univers fascinant (samedi 12 août, Place des arts, 12 h 45).

Pour l'amour des cordes

Kim Bomsori, lauréate du deuxième prix et du prix du public lors du Concours musical international de Montréal 2016, interprétera deux sonates pour violon : la sonate no 2 en la majeur de Beethoven et la sonate en ré mineur de Szymanowski (samedi 12 août, Place des arts, 17 h). Par ailleurs, les jeunes musiciens de l'émission Virtuose se produiront en spectacle, aux côtés de leur mentor, Gregory Charles (samedi 12 août, Maison symphonique, 14 h). Au programme, les violoncellistes Noël Campbell et Marie-Pier Simard-Gagnon, ainsi que les violonistes Thomas Shahbaghyan, Laurianne Houde, Frédérick Pouliot, Marjorie Bourque, Annabelle Chouinard et Jérôme Chiasson.

La nostalgie d'Expo 67

On dit que Montréal n'a plus jamais été la même après avoir accueillir l'Exposition universelle, il y a 50 ans. Afin de se rappeler à quel point l'événement a fait vibrer les cœurs, pourquoi ne pas vous replonger dans l'univers sonore de l'événement, en redécouvrant les œuvres composées pour les pavillons québécois, français et canadien, ou celle élaborée pour souligner les 50 ans du métro de Montréal? À voir et à entendre le samedi 12 août à 21 h, au Musée d'art contemporain.

Tous en chœur

Un amalgame d'œuvres a capella ou accompagnées d'un piano ou d'un orgue, voilà à quoi auront droit les spectateurs qui assisteront à l'Alliance chorale du Québec (Ensemble vocal Sainte-Anne, Chœur du Plateau, Chœur classique de l'Outaouais, Ensemble , Société chorale de Saint-Lambert, Chœur classique Vaudreuil-Soulanges, La Petite Bande de Montréal), sous la direction de Kent Nagano (dimanche 13 août, Maison symphonique, 11 h).

Cinéma à la belle étoile

10 oscars, c'est le nombre de récompenses qu'a mérité le film West Side Story en 1962! Malgré les années qui ont passé, la musique originale de Leonard Bernstein ne cesse d'émouvoir les générations, qui découvrent cette histoire d'amour impossible. Le film sera présenté en anglais avec sous-titres français le vendredi 11 août à 10 h, à l'Esplanade de la Place des arts.

Charles Richard-Hamelin et l'OSM

Le célèbre pianiste québécois se joindra aux musiciens de l'OSM dans une soirée où le public entendra l'Adagio pour cordes de Barber, L'âge d'or de Chostakovitch et la Rhapsody in Blue de Gershwin, le vendredi 11 août à 19 h, à la Maison Symphonique.

La Virée classique aura lieu du 10 au 13 août 2017. Cliquez ici pour plus de détails.

LIRE AUSSI:
» Kent Nagano quittera l'OSM en 2020
» Village People, Plastic Bertrand et l'OSM au volet extérieur de Juste pour rire
» Revivez en images la première mondiale de la Symphonie montréalaise