DIVERTISSEMENT

«L’amant de Samuel», une comédie dramatique érotique à Fierté Montréal

Le HuffPost Québec s’est entretenu avec le metteur en scène de la pièce, Steve Bastien.

04/08/2017 11:25 EDT | Actualisé 10/08/2017 05:41 EDT
Damian Siqueiros

À l'aube de la trentaine, Samuel veut du vrai, du sérieux, du solide, mais est-il réellement capable de s'ouvrir et de s'investir dans un couple? Peut-il réellement trouver ce qu'il espère auprès de Mike, un homme de 20 ans son aîné ou devrait-il plutôt considérer son ami Thomas? À moins que la réponse ne se trouve dans l'une des discussions virtuelles où il se dévoile... en partie. Mêlant le drame à la comédie, avec une couche d'érotisme parfaitement assumée, la pièce de théâtre a été écrite par Denis-Martin Chabot et mise en scène par Steve Bastien, avec qui le HuffPost Québec s'est entretenu.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de mettre en scène cette histoire?

Je trouve intéressant qu'une oeuvre parle de personnages gais à l'heure des médias sociaux, et de leur impact sur nos relations affectives, intimes, sexuelles. J'aime la possibilité de mettre en lumière, sous un aspect comique qui devient légèrement dramatique, la place de l'ego et de la solitude dans les relations, en 2017, dans le milieu gai à Montréal. Au fond, est-on vraiment avec l'autre ou foncièrement seul? Je me pose la question moi-même... Ceci dit, la pièce aborde tout cela avec beaucoup d'humour. C'est l'été et ça demeure un divertissement.

Est-ce que le regard de l'auteur Denis-Martin Chabot est un jugement sur les générations qui le suivent?

Non, je dirais plutôt un regard critique sur un aspect de la société d'un homme de son âge. Je vois un état de fait présenté avec de l'humour, de la légèreté et un peu d'ironie. Mais on se concentre d'abord et avant tout sur l'histoire de Samuel, son parcours, sa quête et ses mésaventures, plutôt que de juger une génération.

Qui est Samuel à tes yeux?

C'est un gars de presque 30 ans qui a entamé des études, mais qui ne les a pas terminées. Il cumule des petits métiers ici et là. Sous ses apparences de beau gars sûr de lui, qui semble à l'aise sur les médias sociaux, il a une estime de lui pas très forte. C'est un garçon en amour avec l'amour. Il a le goût d'être amoureux et de s'investir. La pièce explore les moyens qu'il prend pour y arriver.

Il a une attirance envers les hommes plus vieux, mais pourquoi est-il attiré par Mike en particulier?

C'est d'abord une attirance des corps qui ne se décrit pas en mots. Ils ont un genre de coup de foudre érotique et intense. Mais il y a autre chose derrière ça que je ne peux pas révéler. Tout au long de la pièce, on va découvrir sa dynamique avec Mike et le tango qu'ils apprennent à danser.

Et qu'en est-il de son rapport avec son ami Thomas, qui est un peu plus jeune que lui?

C'est une relation amicale qui dure depuis longtemps, depuis l'école. Thomas est très présent pour protéger Samuel, le ramasser et en prendre soin. Mais ça évolue tranquillement. Tout au long de la pièce, on observe les hauts et les bas de leur relation amicale, avec quelque chose d'autre qui sous-tend leur relation.

La pièce, classée 18 ans et plus, est présentée comme une comédie dramatique érotique. Pourquoi?

Elle a été écrite avec des portions d'érotisme et de nudité frontale. On fait aussi un parallèle avec le fait qu'on se dénude dans les médias sociaux de nos jours et que c'est de plus en plus facile pour les gens en général, et les gais en particulier, de se dénuder, alors que les personnages ne se montrent pas toujours entièrement dans l'intimité au niveau des émotions.

Était-ce difficile de trouver des acteurs prêts à jouer nus?

Étrangement, non. Les acteurs, qu'ils soient gais ou hétérosexuels, étaient heureux de pouvoir raconter une histoire qui parle de personnages homosexuels dans toutes les dimensions de leur être et qu'on ne cache pas cet aspect de nos vies, le rapport au corps et à l'image. Cependant, la nudité est arrivée très graduellement dans le processus de création. Après le travail de lecture et plusieurs répétitions, quand l'équipe était plus soudée et que les personnages étaient davantage assumés, on a pris cette direction, en respectant le rythme des comédiens.

Pourquoi avoir choisi ces acteurs pour jouer les trois personnages principaux?

L'interprète de Samuel, Jean-Benoit Archambault, fait partie du projet depuis le début avec Denis-Martin Chabot. Il est à la fois comédien, scénographe et directeur de la production. J'ai choisi Mario Laframboise pour jouer Thomas, parce qu'il a une belle candeur et la capacité d'aller autant dans l'humour que dans la vulnérabilité. Et j'aime qu'il ait touché à différents aspects du métier, grâce à son expérience en écriture, en jeu et en théâtre musical. Finalement, Mike est joué par Jean Belzil-Gascon, un acteur qui a beaucoup de métier, tant au théâtre qu'à la télévision et au cinéma. Sa proposition de Mike est nuancée, avec un mélange de force et de sensibilité.

La pièce «L'amant de Samuel» sera présentée au Théâtre Sainte-Catherine du 12 au 19 août. Cliquez ici pour plus de détails.

LIRE AUSSI:
» 10 raisons de participer à l'édition spéciale de Fierté Montréal
» Fierté Canada Montréal présente la première conférence consacrée aux droits LGBTTIQA2S
» Gregory Charles, Marie-Mai et une pléiade de vedettes à Fierté Montréal
» Nelly Furtado à Fierté Montréal