NOUVELLES

Le Stade olympique servira de lieu d'hébergement pour des réfugiés

Des lits de camp ont été installés et les réfugiés pourront y rester jusqu'en septembre.

02/08/2017 09:48 EDT | Actualisé 02/08/2017 18:34 EDT

Le Stade olympique de Montréal accueillera des demandeurs d'asile, après l'arrivée d'un grand nombre de personnes en provenance des États-Unis au cours des derniers mois, a appris le 98,5 FM.

Ces migrants, qui sont arrivés en grande partie par le sud du Québec, sont débarqués à Montréal mercredi matin. Ils sont hébergés en attendant leur audience pour évaluer leur statut au Canada.

Des lits de camp ont été installés dans la rotonde par des volontaires de la Croix-Rouge pour les migrants qui pourront y rester jusqu'en septembre. Les autres lieux d'hébergement, dont des YMCA, affichent complet. Jusqu'à 450 personnes pourront y être accueillies.

Francine Dupuis du Centre pour les demandeurs d'asile PRAIDA a indiqué à Radio-Canada que les organismes étaient «habitués à des pics d'arrivée» et que ceux-ci «se résorbaient généralement assez bien». Par contre, en ce moment, «la demande est très accélérée», a-t-elle convenu.

Selon de récentes données gouvernementales, notamment des chiffres préliminaires pour le mois de juin, il y a eu un «changement prononcé» dans le nombre de personnes arrivées au Québec après avoir franchi la frontière avec les États-Unis.

Cette situation a été provoquée par le flux important de migrants venant des États-Unis à la suite des décrets de Donald Trump. La majorité a franchi la frontière dans les environs de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Le président du Syndicat des douanes et de l'immigration du Canada, Jean-Pierre Fortin, a déclaré au quotidien La Presse que de 200 à 300 personnes par jour franchissaient la frontière américaine vers le Canada lors des deux dernières semaines. Il y a même eu 500 migrants qui sont arrivés à Saint-Bernard-de-Lacolle, mardi.

Selon le 98,5 FM, 300 personnes logeront dans le Stade olympique dès mercredi.

Parmi les migrants qui seront hébergés au stade, plusieurs sont des Haïtiens.

Avec des informations de La Presse canadienne.