BIEN-ÊTRE

Voici l'occupation la plus populaire chez les femmes infidèles

C'est assez logique!

01/08/2017 11:03 EDT | Actualisé 01/08/2017 15:58 EDT

Il semblerait que le téléroman Beautés désespérées renfermait une certaine vérité. Selon une nouvelle étude, les femmes à la maison ont plus tendance à tromper leurs partenaires.

Le populaire site de rencontre anglais pour les gens mariés, Illicit Encounters, a mené la recherche en scrutant plus de 10 000 profils afin de déterminer les traits de caractère et les emplois les plus communs chez les hommes et femmes infidèles.

Getty Images/iStockphoto

Vingt pour cent des femmes se sont identifiées comme des femmes au foyer, faisant de cette occupation la plus fréquente parmi les femmes infidèles. La recherche a également révélé que la raison de leur infidélité était leur sentiment d'être négligée par leur partenaire.

Selon l'étude, 30% des femmes ont dit se sentir «seules», et 27% d'entre elles se sont décrites comme «viriles», sous-entendant qu'elle avait un désir sexuel fort, mais sous-exploité.

En ce qui concerne les hommes, l'enquête a révélé que ceux qui sont grands, intelligents et riches sont plus susceptibles d'être infidèles puisqu'ils sont motivés par leur ego et la luxure.

Il est intéressant de noter que 40% des utilisateurs masculins ont dit mesure plus de six pieds. Bien qu'il puisse sembler étranger de corréler la grandeur avec l'infidélité, une tête de plus pourrait jouer sur l'ego masculin, ce qui souvent lié avec l'adultère.

RapidEye via Getty Images

Christian Grant, un porte-parole de Illicit Encounters, a déclaré à News.com.au : «nos résultats montrent que les hommes ont du mal à se défaire de leur ego. Grands, intelligents, influents - ces hommes ont tout... ou du moins, ils pensent qu'ils peuvent tout avoir. Ils veulent avoir du gâteau et le manger aussi, et cela inclut avoir autant de relations qu'ils le veulent.»

Il note que la situation est complètement différente chez l'autre sexe. Les femmes ne sont pas influencées par leur ego, mais plutôt par un sentiment de solitude, en raison d'un manque de satisfaction dans leur mariage».

«Cette solitude est aggravée chez les femmes au foyer, qui passent potentiellement des heures toutes seules, en plus d'être négligées par leurs maris quand ils rentrent à la maison», a-t-il dit.

Plus tôt cette année, Victoria Milan, un autre site de rencontres pour les gens mariés, a mené sa propre étude pour savoir à quel âge les femmes étaient les plus susceptibles de tromper leurs maris. Selon leur recherche, la femme moyenne se marie à 29 ans et est infidèle à 36,6 ans.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été adapté de l'anglais.

Les signes d'infidélité selon les détectives privés