NOUVELLES

Super Bowl: une perte estimée à 158 M$ engendrée par une décision du CRTC

Il s’agissait de la première année de l’interdiction par le CRTC de la substitution simultanée.

01/08/2017 14:59 EDT | Actualisé 01/08/2017 14:59 EDT
Getty Images

Lors de la première diffusion du Super Bowl sans substitution simultanée au Canada, l'économie canadienne aurait essuyé une perte d'environ 158 millions $, selon une étude indépendante faite pour le compte de Bell Media.

Il s'agissait de la première année de l'interdiction par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de la substitution simultanée. Cette instance avait pris cette décision en 2015 et elle concerne un seul évènement au pays, soit le Super Bowl.

En d'autres mots, le diffuseur anglophone du match au Canada ne peut pas diffuser ses publicités durant les pauses publicitaires. Le CRTC avait agi ainsi parce qu'il considérait que les publicités américaines étaient «un élément important du spectacle» et que «les téléspectateurs les attendaient avec impatience».

Selon cette étude de Communic@tions Management Inc., certaines entreprises canadiennes «se sont tournées vers les stations frontalières de télévision américaine pour diffuser leurs publicités dans le but d'atteindre des téléspectateurs canadiens, transférant ainsi des revenus canadiens à l'économie américaine tout en compromettant une politique fiscale établie depuis longtemps par le gouvernement canadien».

La NFL, l'Association canadienne des annonceurs (ACA), le syndicat national Unifor, l'Alliance des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio (ACTRA), et le Canadian Media Directors' Council (CMDC) ont réaffirmé leur appui à la demande adressée par Bell au CRTC concernant le rétablissement de la substitution simultanée pour le Super Bowl LII de 2018 et la levée définitive de l'interdiction par la suite. Cette demande a été déposée ce mardi 1er août.

«Pendant plusieurs décennies, la substitution simultanée a été la pierre angulaire de l'appui au secteur du film et de la télévision au Canada. La décision du CRTC d'interdire cette pratique pendant le Super Bowl porte atteinte aux fondements de cet appui», a déclaré Stephen Waddell, directeur exécutif national de l'ACTRA par voie de communiqué.

«La décision du CRTC d'accorder uniquement au Super Bowl un traitement particulier est arbitraire et devrait être annulée. Celle-ci mine non seulement la valeur de notre programmation, mais elle nuit également aux créateurs de contenu canadien et, plus globalement, à l'économie canadienne», a affirmé David Thomson, directeur général de NFL Canada dans le même communiqué.

Cette interdiction aurait causé une baisse de 40 % de l'audience du Super Bowl et une perte de 11 millions $ en revenus publicitaires pour le réseau anglophone CTV, avance Bell Media.

LIRE AUSSI:
» Un cadre d'entreprises nommé à la tête du CRTC
» Les crédits d'impôt dépassés, selon le président du CRTC
» Contenu original en français: l'AQPM et l'ADISQ ripostent au CRTC

VOIR AUSSI:

Netflix Canada: les nouveautés d'août 2017