NOUVELLES

Inde: tigres et éléphants ont fait un mort par jour depuis trois ans

Oui, vous avez bien lu.

01/08/2017 13:09 EDT | Actualisé 01/08/2017 13:09 EDT
Getty Images/iStockphoto

Des conflits avec des tigres et des éléphants ont fait un mort par jour en Inde depuis trois ans, selon des données dévoilées par le gouvernement cette semaine.

Le ministère de l'Environnement dénombre 1144 personnes tuées entre avril 2014 et mai 2017.

Quatre cent vingt-six personnes ont été tuées pendant l'exercice 2014-2015 et 446 l'année suivante. Des données partielles témoignent de 259 personnes tuées par des éléphants jusqu'en février 2017 et de 27 tuées par des tigres jusqu'en mai.

L'Inde compte déjà 1,3 milliard d'habitants et sa population ne cesse d'augmenter, ce qui intensifie la compétition que se livrent les humains et les animaux pour l'accès à la nourriture et à d'autres ressources.

La majorité des 1052 personnes tuées par des éléphants depuis trois ans l'ont été quand les pachydermes sont sortis de la jungle pour dévorer les récoltes des fermiers. Des experts préviennent que de tels conflits se multiplient maintenant que les corridors normalement utilisés par les éléphants pour se déplacer sont de plus en plus bloqués par des autoroutes, des usines ou des chemins de fer.

D'autres expliquent que des rencontres mortelles peuvent se produire quand les humains s'enfoncent dans la forêt à la recherche de nourriture ou de ressources.

LIRE AUSSI:
» Un aquarium pour éléphants dans un zoo thaïlandais
» Ce chat a un autre chat sur le nez!
» Ce chien commet le crime parfait sans se douter qu'il est filmé

Les conflits avec les tigres augmentent en flèche depuis les années 1970, quand l'Inde a entrepris de les protéger en créant des sanctuaires dans les parcs nationaux et en interdisant de les tuer. On comptait plus de 2200 tigres en liberté en 2014, contre 1800 au moment de la création du programme national de protection. L'augmentation du nombre d'animaux n'a toutefois pas été accompagnée d'une hausse de l'habitat disponible.

Les éléphants et les tigres comptent enfin parmi les animaux les plus chassés du pays, puisque les défenses d'ivoire et les os sont très prisés sur le marché noir.

Voir aussi: