NOUVELLES

Lucas Di Grassi remporte la première course de Formule E à Montréal

29/07/2017 18:28 EDT | Actualisé 29/07/2017 18:28 EDT
THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz
Sebastien Buemi observe les dommages sur sa voitures alors que Lucas Di Grassi, à gauche, le dépasse.

MONTRÉAL — Lucas di Grassi a mené de bout en bout et remporté samedi la première course du programme double au ePrix de Formule électrique (FE) de Montréal.

Jamais véritablement inquiété par ses rivaux, di Grassi a devancé les coéquipiers de l'équipe Techeetah Jean-Éric Vergne et Stéphane Sarrazin par respectivement 0,350 et 7,869 secondes.

Le champion en titre de FE, Sebastian Buemi, a limité les dégâts après s'être élancé du 12e rang sur la grille à cause d'une pénalité de 10 places et terminé quatrième, à seulement 0,387 seconde de Sarrazin.

Di Grassi mène maintenant le championnat des pilotes par six points devant Buemi. Ce dernier, visiblement frustré par la tournure des événements, s'en est pris à la plupart des pilotes qui ont croisé son chemin dans la ligne des puits à l'issue de la course.

Un point de classement a été attribué à l'auteur du meilleur tour en course, Loïc Duval.

Nick Heidfeld (bris de suspension) et José Maria Lopez (accident) ont été contraints à l'abandon.

Di Grassi a connu un bon départ, ce qui lui a permis de conserver sa première place. Derrière, Buemi s'est retrouvé coincé au coeur du peloton dans le premier virage et en conséquence il a dégringolé en 16e position.

Le Suisse a alors orchestré une lente remontée.

Entre-temps, au 16e tour, lors du changement de bolides, le coéquipier de di Grassi, Daniel Abt, s'est retrouvé coincé derrière Buemi à la sortie des puits. Dans un incident rappelant celui entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel en Formule 1 survenu à Bakou il y a quelques semaines, Abt a accéléré brusquement et embouti violemment l'arrière de la voiture de Buemi.

Après avoir démontré son mécontentement à Abt, Buemi a utilisé son 'fanboost' au 24e tour afin d'être propulsé en sixième place.

L'abandon de Lopez au 24e tour a provoqué un drapeau jaune et éliminé du même coup la confortable avance de di Grassi devant Vergne et Sarrazin, mettant du même coup la table pour la fin de course.

Di Grassi a connu une bonne relance, au 28e tour, tandis qu'à l'arrière Buemi poursuivait son ascension en se hissant quatrième, devant Felix Rosenqvist.

Buemi a bien tenté une dernière attaque et s'est même retrouvé à la hauteur de Serrazin au cours du dernier tour, mais il n'a pu compléter la remontée et a abouti au pied du podium.

La course, d'une durée de 35 tours, s'est déroulée sous un soleil radieux, et le thermomètre a indiqué 24 degrés Celsius.

La saison de FE se terminera dimanche avec la présentation de deux séances d'essais libres, une de qualifications et la deuxième course (de 37 tours). À l'issue de cette épreuve, le champion de la troisième saison d'existence de la série sera couronné.

Alexandre Geoffrion-McInnis, La Presse canadienne