NOUVELLES

Maison-Blanche : Scaramucci lance une tirade vulgaire contre ses collègues

28/07/2017 07:50 EDT | Actualisé 28/07/2017 07:53 EDT

Dans un récit publié jeudi soir par le New Yorker, un journaliste raconte avoir reçu la veille un appel d'Anthony Scaramucci. Énervé par une fuite dans les médias, celui-ci a juré qu'il renverrait toute son équipe, et en a profité pour insulter au passage plusieurs de ses collègues, dont Reince Priebus et Steve Bannon, de manière très crue.

Mercredi soir, le journaliste du magazine The New Yorker, Ryan Lizza, a écrit sur Twitter qu'un haut placé de la Maison-Blanche venait de l'informer que le président était en train de souper avec son épouse, Anthony Scaramucci, le commentateur politique Sean Hannity, et l'ancien coprésident de la chaîne télévisée Fox News Bill Shine.

Quelques instants plus tard, le journaliste a reçu un appel d'Anthony Scaramucci qui lui réclamait le nom de l'employé en question.

Le directeur des communications semble avoir été très énervé et peu soucieux de ce qu'il confiait au journaliste. Il s'en serait pris à plusieurs de ses collègues en usant d'un vocabulaire d'une extrême vulgarité, selon les échanges rapportés par Ryan Lizza.

« Qui t'a donné cette information? Est-ce un assistant du président? » aurait-il demandé, sans obtenir du journaliste qu'il dévoile sa source.

« Je vais renvoyer chacun d'entre eux, et ainsi tu n'auras protégé personne, le bureau au complet sera renvoyé dans les deux prochaines semaines », aurait-il ensuite menacé.

Ce que je veux faire c'est tuer toutes les sources, et je veux mettre le programme du président sur la bonne voie afin que nous puissions réussir pour le peuple américain.Anthony Scaramucci, directeur des communications de la Maison-Blanche

Anthony Scaramucci aurait rapidement montré du doigt le chef de cabinet de la Maison-Blanche, Reince Priebus.

Bien qu'ils se disent amis, la rivalité entre les deux hommes n'est un secret pour personne à Washington.

Après son élection, Donald Trump avait demandé à Anthony Scaramucci de rejoindre son administration. Ce dernier avait même vendu sa compagnie, SkyBridge Capital, en vue d'un poste à la Maison-Blanche. Or, Reince Priebus s'est opposé à sa nomination et a réussi à bloquer sa candidature jusqu'à la semaine passée, lorsque Donald Trump lui a offert le poste de directeur des communications en précisant qu'il relèverait directement du président, plutôt que du chef de cabinet.

C'est la première fois que leurs différends se retrouvent sur la place publique, ce qui n'augure rien de bon pour le climat à la Maison-Blanche après les critiques adressées cette semaine par le président Trump au secrétaire à la Justice, Jeff Sessions.

Reince est un schizophrène paranoïaque, un paranoïaque qui dirait : ''Oh, Bill Shine arrive. Laissez-moi divulguer de l'information pour voir si je peux bloquer ces gens de la façon dont j'ai bloqué Scaramucci pendant six mois.''Anthony Scaramucci, directeur des communications de la Maison-Blanche

Puis M. Scaramucci a visé Steve Bannon, le controversé stratège en chef de la Maison-Blanche, qu'il a accusé de ne chercher à faire avancer que ses propres intérêts, en utilisant une très grossière image à caractère sexuel.

Le journaliste Ryan Lizza a précisé qu'à aucun moment, Anthony Scaramucci n'avait demandé à ce que la conversation demeure confidentielle.

Devant le scandale provoqué par ses propos, le directeur des communications de la Maison-Blanche s'est justifié jeudi soir sur son compte Twitter.

Je m'exprime parfois avec un langage coloré. Je m'en abstiendrai dans ce cadre, mais je ne renoncerai pas à mon combat passionné pour le programme de Donald Trump.Anthony Scaramucci, directeur des communications de la Maison-Blanche, sur Twitter

Allégations sur Twitter


La conversation avec Ryan Lizza serait survenue juste avant la publication d'un message sur Twitter d'Anthony Scaramucci prévenant qu'il allait saisir la police fédérale après la révélation par le site Internet Politico de ses actifs financiers.

Or, à la fin de ce message, qui a été effacé depuis, Anthony Scaramucci inclut le pseudonyme Twitter de Reince Priebus.

À la suite de la divulgation de mes informations financières personnelles, ce qui est un crime, je contacterai le FBI et le département de la Justice. #swamp @Reince45.Anthony Scaramucci, directeur des communications de la Maison-Blanche, sur Twitter

Sur les médias sociaux, de nombreux internautes se sont demandé pourquoi M. Priebus était le seul copié sur ce message. S'agissait-il d'un avertissement? D'une façon détournée d'affirmer que ce serait lui le responsable des fuites au sein de l'équipe rapprochée du président?

Jeudi matin, Anthony Scaramucci a appelé l'émission New Day, au réseau CNN, pour donner sa version des faits. Dans une longue entrevue, il a expliqué n'avoir jamais eu l'intention d'accuser ni de menacer son « collègue et ami » Reince Priebus.

Il s'agissait selon lui de démontrer que les principaux dirigeants de la Maison-Blanche sont unanimes à vouloir enrayer les fuites « inutiles et vicieuses » qui minent les efforts de l'administration Trump pour gouverner.

« Si Reince veut expliquer qu'il n'est pas responsable des fuites, qu'il le fasse », a néanmoins ajouté M. Scaramucci en entrevue.

Pour Anthony Scaramucci, il est impératif de mettre un terme « aux fuites néfastes et aux intrigues de palais », peu importe qui en est à l'origine. La situation est telle, selon lui, qu'il ne peut même plus souper en compagnie de ses amis du réseau Fox et du commentateur politique Sean Hannity sans que les médias en soient avertis.

Je n'aime pas ce qui se passe à la Maison-Blanche. Je n'aime pas ce qu'ils font à mon ami [Donald Trump]. Je n'aime pas ce qu'ils font au président des États-Unis et à leurs collègues de l'aile ouest.Anthony Scaramucci, directeur des communications de la Maison-Blanche

En référence aux nombreuses informations qui ont fui sur la politique étrangère des États-Unis, Anthony Scaramucci a poussé la rhétorique un cran plus loin sur les ondes de CNN en affirmant : « Il y a 150 ans, des gens auraient été pendus pour avoir été à l'origine de telles fuites. »

Qui est Anthony Scaramucci?


Né à Long Island, dans l'État de New York, dans une famille d'immigrés italiens de la classe moyenne, et diplômé d'Harvard, Anthony Scaramucci a amorcé sa carrière de financier chez la firme Goldman Sachs avant de devenir patron de fonds d'investissement pour des clients richissimes.

Il est également connu pour être un important donateur du Parti républicain. Trésorier de la campagne présidentielle de Mitt Romney en 2012, il a aussi levé des fonds lors des primaires républicaines de 2016 avant de rejoindre le camp de Donald Trump.

Il a proclamé à maintes reprises son « amour » pour le président, qu'il a d'ailleurs comparé à son illustre prédécesseur républicain Abraham Lincoln.

Le 21 juillet dernier, il a été nommé nouveau directeur des communications de la Maison-Blanche et a immédiatement promis de faire un grand ménage, notamment en colmatant les fuites.

s