NOUVELLES

Les personnes transgenres ne pourront pas servir dans l'armée américaine, indique Donald Trump

Le président américaine a annoncé cette nouvelle directive sur Twitter.

26/07/2017 09:29 EDT | Actualisé 26/07/2017 11:37 EDT
MANDEL NGAN via Getty Images

Les transgenres ne pourront servir au sein de l'armée américaine de "quelque façon que ce soit", a fait savoir mercredi le président Donald Trump.

M. Trump a annoncé sa décision sur Twitter après avoir, dit-il, consulté "ses généraux et des experts militaires".

Il a ajouté que l'armée américaine être concentrée sur "une victoire décisive et totale, et qu'elle ne peut être accablée par les coûts médicaux énormes et les dérangements qu'entraîneraient la présence des transgenres au sein de l'armée".

Les soldats transgenres peuvent servir ouvertement depuis l'an dernier, quand l'ancien secrétaire à la Défense Ash Carter a mis fin à leur exclusion.

Les responsables militaires avaient récemment suspendu l'enrôlement de nouveaux transgenres.

L'annonce de M. Trump, mercredi, ne dit rien du sort qui attend les transgenres qui sont déjà membres de l'armée. Sa décision a toutefois immédiatement provoqué la colère des groupes qui représentent les militaires transgenres.

Matt Thorn, le directeur de OutServe-SLDN, a ainsi dénoncé une "absurdité énorme" et menacé de s'adresser aux tribunaux si la décision de mercredi n'a pas immédiatement annulée.

Une autre militante, Victoria Rodriguez-Roldan, a reproché au président Trump de "sacrifier des vies à des fins politiques". Elle a rappelé que l'armée est souvent le dernier refuge de ceux qui ne peuvent se trouver un emploi en raison de la discrimination.

Une étude de la firme Rand estime qu'il y a entre 2500 et 7000 transgenres au sein des forces régulières de l'armée américaine, et entre 1500 et 4000 autres au sein des forces de réserve.

LIRE AUSSI:
» Le président Donald Trump pourrait-il se gracier lui-même?
» Scouts: Michael Moore qualifie le discours de Trump d'«abus d'enfants à grande échelle»
» Le directeur des communications de Trump est prêt à «congédier tout le monde»

VOIR AUSSI: