POLITIQUE

La Ville songe déjà à prendre contrôle de l'édifice Robillard

Des constats d'infraction ont été remis à son propriétaire.

26/07/2017 13:24 EDT | Actualisé 26/07/2017 13:37 EDT
Olivier Robichaud

L'arrondissement de Ville-Marie envisage déjà de prendre contrôle de la décontamination du site de l'édifice Robillard, détruit par un incendie en novembre dernier. Plusieurs constats d'infraction ont déjà été émis.

L'arrondissement a émis un communiqué de presse à cet effet à la suite d'une annonce de Projet Montréal, qui dénonçait un «laxisme» dans la gestion de ce dossier. La chef Valérie Plante réclame que la Ville prenne le contrôle de l'édifice et refile la facture au propriétaire, notamment à cause de la contamination à l'amiante.

«L'arrondissement envisage de faire réaliser les travaux qui restent et de réclamer le montant de la facture au propriétaire. Par ailleurs, l'arrondissement a mandaté la firme Gesfor, la semaine dernière, quant à la teneur en amiante. L'arrondissement recevra le rapport sous peu», lit-on dans le communiqué.

Le maire de Montréal et de l'arrondissement de Ville-Marie, Denis Coderre, n'a pas souhaité commenter la sortie de Projet Montréal, nous référant au communiqué de presse. «Toute l'information est là et elle est véridique», a-t-il lancé.

11 606$ en amendes

Selon l'arrondissement, 11 constats d'infraction pour avoir omis de nettoyer le site ont été émis depuis l'incendie du 17 novembre qui a ravagé l'édifice Robillard, autrefois le premier cinéma du Canada. Le propriétaire a été reconnu coupable et condamné à payer 11 606$.

Une firme de démolition a été embauchée pour terminer le travail, mais le propriétaire aurait cesser de la payer. L'entreprise de démolition a annoncé à la Ville qu'elle cessait ses travaux au début du mois de juin.