NOUVELLES

Malgré sa suspension, la Russie prévoit envoyer 19 athlètes aux mondiaux d'athlétisme

Ils sont officiellement des «athlètes neutres».

24/07/2017 18:46 EDT | Actualisé 24/07/2017 18:47 EDT
AP Photo/Ivan Sekretarev)

La Russie prévoit envoyer 19 athlètes aux championnats du monde d'athlétisme à Londres la semaine prochaine malgré sa suspension de toutes compétitions internationales dans la foulée d'un scandale de dopage généralisé.

Ces 19 athlètes, dont trois anciens champions du monde, ont obtenu des exemptions malgré la suspension de la Russie à la suite d'une révision de leurs antécédents de contrôle antidopage par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Maria Lasitskene est la grande favorite pour conserver son titre au saut en hauteur, après être demeurée invaincue cette saison dans la Ligue de diamant. Aucune autre femme n'a dépassé les deux mètres cette année, mais Lasitskene l'a réalisé lors de 11 compétitions différentes.

Sergei Shubenkov mène la charge chez les athlètes russes alors qu'il tentera de gagner un deuxième titre mondial au 110 mètres haies.

La directrice de la Fédération russe d'athlétisme, Elena Orlova, a déclaré à l'agence de presse Tass que, outre ces 19 athlètes, elle a également déposé une demande pour la lanceuse d'alerte et spécialiste du 800 mètres, Yulia Stepanova. La demande a toutefois été rejetée par l'IAAF. Stepanova n'a presque pas couru cette année et il semble qu'elle n'ait pas réussi le standard nécessaire pour se qualifier pour les championnats.

Puisqu'ils sont officiellement des «athlètes neutres» selon les règles de l'IAAF, les Russes ne seront pas autorisés à porter leurs couleurs nationales et l'hymne russe ne sera pas joué s'ils gagnent l'or.

Au total, 38 Russes ont reçu des exemptions qui auraient pu leur permettre de participer aux championnats, mais beaucoup n'ont pas réalisé les standards de qualification. Onze autres ont été approuvés uniquement pour les épreuves jeunesses et 106 demandes ont été refusées.

La Russie est sous le coup d'une suspension depuis novembre 2015, lorsque la première d'une série d'enquêtes de l'Agence mondiale antidopage a allégué l'utilisation répandue du dopage et sa dissimulation au sein de l'équipe d'athlétisme.

LIRE AUSSI:
» Dopage: l'accréditation du laboratoire de Moscou suspendue
» La Russie va proposer des mesures concrètes pour éviter la suspension de ses athlètes

Les 10 sportifs les mieux payés des jeux olympiques