NOUVELLES

Des hommes peuplaient déjà l'Australie il y a 65 000 ans

Selon la revue Nature

19/07/2017 13:17 EDT | Actualisé 19/07/2017 13:21 EDT
2630ben via Getty Images
East Corrimal Beach

Les hommes avaient atteint le nord de l'Australie avant l'extinction des animaux géants il y a environ 65 000 ans, soit 5000 ans plus tôt qu'on ne l'estimait jusqu'ici, selon une étude publiée mercredi dans la revue Nature.

Anthropologues et archéologues se divisent sur la date d'arrivée des premiers hommes sur le continent australien. De précédentes estimations oscillaient entre 60 000 et 45 000 ans.

Mais de nouvelles fouilles menées par Chris Clarkson, de l'Université du Queensland, en 2015 sur le site de Madjedbebe dans le nord de l'Australie repoussent de 5000 ans les estimations les plus précoces.

Les archéologues ont mis au jour quelque 11 000 objets façonnés par l'homme, dont des outils en pierre taillée, des meules et des haches, vieux de 65 000 ans selon la datation des chercheurs.

"Nous pouvons maintenant dire avec certitude que les hommes sont arrivés en Australie il y a 65 000 ans", a dit à l'AFP Chris Clarkson, coauteur de l'étude.

Pour l'équipe d'archéologues, il est évident que la population présente sur ce site était "technologiquement sophistiquée". "Le site contient la plus vieille hache emmanchée du monde, les outils de meulage les plus anciens d'Australie et des éléments de pointes en pierre finement taillées ayant pu servir pour des lances", a expliqué Chris Clarkson.

Même si le niveau de la mer était alors beaucoup plus bas que maintenant et donc la distance entre les îles de l'Asie du Sud-Est et l'Australie plus courte, "cela représenterait la première grande traversée maritime de l'humanité", a noté le chercheur.

Les plages australiennes deviennent rouges

Ces résultats impliquent également que les hommes sont arrivés sur le continent avant l'extinction de la mégafaune australienne.

L'Australie abritait, à cette époque, des kangourous de 450 kilos, des wombats (une variété de marsupial) aussi lourds que des rhinocéros, des lézards de huit mètres, des oiseaux plus gros que des humains et des tortues de la taille d'une voiture.

Mais plus de 85% de ces mammifères, oiseaux et reptiles ont disparu il y a quelque 45 000 ans, soit 20 000 ans après l'arrivée de l'homme dont la responsabilité dans cette extinction fait débat.

LIRE AUSSI :

» Pyongyang vante désormais ses attraits touristiques

» 5 conseils pour un road trip mémorable et sans tracas

» Six activités à faire entre hommes pour le week-end