BIEN-ÊTRE

Cet homme a visité Disneyland 2024 jours de suite

Et il ne s'ennuie jamais.

19/07/2017 18:39 EDT | Actualisé 19/07/2017 18:42 EDT

Peu de personnes connaissent Disneyland comme Jeff Reitz. À 44 ans, ce vétéran californien de l'armée de l'air s'y rend quotidiennement depuis 2012, pour un total de 2024 visites à ce jour.

C'est un ami qui lui a offert sa première passe annuelle. Alors au chômage, Jeff y a vu un bon moyen de se distraire et de se forcer à sortir de chez lui. Aujourd'hui, il travaille dans l'optométrie et réserve ses soirées et ses week-ends à l'endroit le plus joyeux du monde, en s'achetant lui-même ses passeports.

A post shared by Jeff Reitz (@disney366_) on

Jeff vient aussi bien seul qu'avec ses amis ou sa petite amie et il ne s'en lasse pas. Suivi par des milliers d'abonnés Instagram et Facebook, il a fait les gros titres le 22 juin à l'occasion de sa 2000e visite. Il a aussi confié au site culinaire Delish avoir perdu près de 20 kilos en six mois à force d'arpenter le parc, équipé d'un podomètre.

Inutile de vous dire qu'il a quelques conseils à partager pour profiter à fond de Disneyland! Le HuffPost américain a voulu en savoir plus: on vous présente toutes ses astuces.

Meilleure période de l'année:

"Fin janvier, février et début mars. Après, les vacances de printemps commencent", indique Jeff. On peut également éviter le plus gros des foules "après la rentrée des classes, mais avant la fin septembre, quand Disney commence à préparer Halloween."

Meilleur moment de la journée:

Jeff arrive généralement à la sortie du travail, vers 17h. Mais il préférerait être là dès la "tombée de la corde", rituel matinal au cours duquel les équipes font entrer les visiteurs avant l'ouverture officielle, puis laissent tomber la corde restreignant l'accès de la foule.

"Par exemple, si le parc est censé ouvrir à 8h, on peut arriver à 7h30 sur Main Street et y attendre la tombée de la corde", explique-t-il. "On a alors accès à certaines des boutiques. À 8h, il y a un petit discours, après lequel on peut entrer."

En fait, c'est la composition de votre groupe qui doit déterminer l'heure de votre visite, souligne-t-il. Si vous êtes accompagné de jeunes enfants, mieux vaut arriver plus tard pour être sûr qu'ils tiennent jusqu'au soir.

A post shared by Jeff Reitz (@disney366_) on

The sun sets over A Bug's Land in the Disney California Adventure park. Reitz's annual pass gets him entry to both California parks, but he makes sure to visit Disneyland every day.

Son application fétiche:

L'application Disneyland comporte non seulement une carte du parc et la liste des endroits où manger, mais aussi des infos sur la disponibilité des Fastpass, ces petits tickets qui vous permettent de revenir plus tard quand la queue pour une attraction est trop longue, et les créneaux horaires qu'ils proposent. Jeff conseille d'utiliser cette application pour planifier son itinéraire.

Meilleur rapport qualité-prix pour la restauration:

"Je ne me lasse jamais des pâtes de Pizza Port", déclare-t-il, louant tout particulièrement les spaghettis et les fusillis de ce restaurant de Tomorrowland. Les pâtes les moins chères tournent autour de 9$ américains.

A post shared by Jeff Reitz (@disney366_) on

Repas qui mériterait d'être mieux connu:

"Pour varier un peu les saveurs, j'opte pour des croquettes de poulet sauce miel-moutarde. On les trouve dans pas moins de quatre points de vente: le restaurant du Golden Horseshoe Saloon, le Stage Door Café, le Hungry Bear Restaurant, et le Smokejumpers Grill du Parc Disney California Adventure."

Son objet indispensable:

"Une batterie de secours. Il y a tellement de choses à filmer, prendre en photo, partager avec ses amis et sa famille qu'on a tôt fait d'être à plat."

Son astuce pour les feux d'artifice:

Évitez la foule de Main Street et "regardez plutôt les feux d'artifice quand vous faites la croisière «It's a Small World» ou sur la rivière artificielle Rivers of America. Les deux proposent à la fois une belle vue et des projections sur les bâtiments. J'aime aussi choisir des endroits d'où on ne voit pas l'intégralité du spectacle, mais juste les feux les plus importants, comme la cabane de Tarzan, le village indien Critter Country ou le train de la mine."

A post shared by Jeff Reitz (@disney366_) on

Reitz climbed Tarzan's Treehouse on day 2,007.

Son petit truc pour les billets:

Avec sa passe annuelle, Jeff n'a pas besoin d'acheter régulièrement des billets. Mais il conseille aux visiteurs occasionnels de "s'y prendre à l'avance. Vérifiez les prix et les horaires sur le site ou l'application Disneyland. Comme les tarifs sont aujourd'hui variables, venir la semaine ou le week-end peut s'avérer plus ou moins intéressant".

Son secret sur le Fastpass:

Inutile de s'accrocher à son billet. "Les billets imprimés ne servent que de rappel, car tous les horaires sont à présent automatiquement enregistrés sur votre billet d'accès au parc ou votre pass annuel."

Sa devise:

"Éclatez-vous! Si vous n'y allez pas à fond, vous n'en profiterez pas autant, même en faisant le tour des personnages et des attractions. Prenez le temps de bavarder avec un membre de l'équipe. Ils ont beaucoup d'infos à communiquer et ce sont eux qui font vraiment la magie du parc, en vous aider à vous orienter ou connaître les horaires, mais surtout par leurs plaisanteries et leur sourire."

Jeff serait sûrement ravi de vous croiser dans un parc Disney. Alors n'attendez plus, et bonne visite!

Cet article, publié à l'origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Guillemette Allard-Bares pour Fast for Word.

LIRE AUSSI:
» Ce journaliste en reportage à Disneyland a eu la peur de sa vie en plein direct
» Voyez Céline Dion qui s'éclate à Disneyland avec ses enfants
» 5 règlements insolites des parcs d'attractions Disney

Croisière Disney: un premier voyage