NOUVELLES

Ian Scott, un cadre d'entreprises de télécoms est nommé à la tête du CRTC

Sa nomination sera-t-elle bien reçue?

18/07/2017 14:45 EDT | Actualisé 18/07/2017 14:45 EDT
Chris Wattie / Reuters

MONTRÉAL — Le nouveau président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) est un cadre des grandes entreprises canadiennes de télécommunications, qui a été surtout responsable, justement, des affaires gouvernementales et réglementaires.

Ian Scott remplacera en septembre l'actuel président du CRTC, Jean-Pierre Blais, qui ne souhaitait pas obtenir un nouveau mandat de cinq ans.

Après des études à l'Université McGill, Ian Scott a oeuvré pendant plus de 25 ans dans le secteur de la radiodiffusion et des télécommunications, notamment chez Telus, chez Call-Net (aujourd'hui fusionnée à Rogers) et à l'Association canadienne de télévision par câble. Il a aussi oeuvré dans le secteur public fédéral, au Bureau de la concurrence et au CRTC. Il était plus récemment directeur général des affaires gouvernementales et réglementaires à Télésat Canada, une ancienne société de la Couronne aujourd'hui privatisée.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a aussi annoncé mardi la nomination de deux vice-présidentes: l'avocate québécoise Caroline J. Simard à la radiodiffusion, et l'avocate ontarienne Christianne M. Laizner aux télécommunications (par intérim).

Mme Simard est conseillère juridique au ministère fédéral de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique depuis 2007, où elle a eu l'occasion de travailler aux différentes lois sur les télécommunications, indique-t-on. Auparavant, elle avait été «spécialiste principale» à l'Union internationale des télécommunications, un organisme des Nations unies qui a son siège à Genève.

Quant à Christianne M. Laizner, elle est nommée vice-présidente par intérim aux télécommunications «pour un mandat pouvant aller jusqu'à un an». Elle travaille au CRTC depuis 2010 à titre de conseillère générale, télécommunications; depuis 2013, elle a occupé le poste de conseillère générale principale et de directrice générale du secteur juridique du CRTC.

Jean-Pierre Blais, lui aussi avocat de formation, était directeur exécutif de la radiodiffusion au CRTC lorsque le premier ministre conservateur Stephen Harper l'a nommé à la présidence de l'agence en juin 2012. Il avait auparavant occupé des postes de haut niveau au Secrétariat du Conseil du Trésor et au ministère du Patrimoine canadien.