BIEN-ÊTRE

Trois fois par jour soupçonné de copier Miss Sushi à la maison

Ça brasse dans les cuisines de chez nous.

13/07/2017 11:50 EDT | Actualisé 15/07/2017 09:36 EDT

Répondre aux demandes incessantes de gourmands avides de nouvelles recettes ne doit pas toujours être évident. On bouquine, surfe sur la Toile et s'inspire parfois de ce qui nous entoure pour innover. Mais cette fois, Geneviève Everell, alias Miss Sushi à la maison, trouve que Trois fois par jour s'est un peu trop inspiré de ses créations.

Marilou a publié ce lundi une recette de « gâteau de tartare de bœuf avec du fromage à la crème et un crumble aux cornichons » qui a vite été remarquée par Miss Sushi.

Sur Facebook, Geneviève Everell a cru bon de remettre les pendules à l'heure. Dans sa dernière publication, elle vante les mérites de SON tartare de bœuf au fromage à la crème et cornichons frits, écrivant qu'elle a eu « cette FOLLE idée il y a plus de 6 ans déjà » et qu'on peut retrouver la recette dans son livre consacré aux tartares.

Elle a même commencé sa riposte en décrivant son tartare comme étant : « L'Authentique, L'unique, L'original » et conclut avec le mot-clic : « #prenezlesmesidéesjenauraidautres ».

Capture d'écran

Dans les commentaires sous la publication, les fans de Miss Sushi sont plusieurs à y avoir vu le lien avec la dernière capsule de Trois fois par jour.

Geneviève Everell a indiqué vendredi sur Facebook avoir parlé directement à Marilou et a affirmé qu'elles étaient «très loin d'être en guerre».

Même si la chef juge que la «recette semblait fortement inspirée de mon classique Cornicochon», elle admet que «dans le domaine culinaire, nous ne pouvons pas toujours réinventer la roue. En tâchant de nous réinventer et de nous surpasser. Il arrive parfois que nous puissions nous croiser en chemin et ce sont des choses qui arrivent.»

D'autres incidents similaires

L'automne dernier, Geneviève Everell avait dénoncé un voleur de recettes sur Instagram. Un chef se déplaçant à domicile pour faire des tartares - un peu comme le service offert par Miss Sushi à la maison - proposait des plats tout droit sortie du livre de recettes de Geneviève Everell, sans crédit et en conservant les noms de ses créations. Il avait notamment reproduit "L'everell au boeuf". Pas très subtil, disons.

L'histoire n'est pas sans rappeler la saga du pouding chômeur. La chef de la chaîne SoupeSoup Caroline Dumas avait accusé - en ondes - le chef Danny St-Pierre d'avoir «copié et collé mot à mot» sa recette de pouding chômeur aux framboises, sans lui attribuer le crédit. La prise de bec avait bien fait jaser.

VOIR AUSSI :

Tartare à la maison de Geneviève Everell