NOUVELLES

Donald Trump nuance quelque peu sa position sur l'Accord de Paris dans une conférence de presse en compagnie d'Emmanuel Macron

«Quelque chose pourrait se passer», a dit le président américain.

13/07/2017 15:00 EDT | Actualisé 13/07/2017 15:00 EDT

Le président américain Donald Trump a déclaré que "quelque chose pourrait se passer" sur l'accord de Paris, jeudi au cours de sa conférence conjointe avec son homologue français Emmanuel Macron.

"Quelque chose pourrait se passer concernant l'accord de Paris", a-t-il dit juste après avoir réaffirmé que sa relation avec M. Macron était "très bonne".

"Nous verrons ce qu'il se passe", a-t-il ajouté six semaines après avoir annoncé que les Etats-Unis comptaient sortir du traité international de lutte contre le réchauffement climatique signé en 2015.

Interrogé sur cette question, Emmanuel Macron venait pour sa part de déclarer qu'il respectait la décision du président américain de retirer les États-Unis de cet accord.

"Je respecte la décision du président Trump. Il va ainsi mener la réflexion et le travail qui conviennent et qui correspondent à ses engagements de campagne. Pour ma part, je reste attaché à l'accord de Paris et à la volonté qui est la mienne de poursuivre le cadre de cet accord", a-t-il dit.

Le sujet était l'un des points de désaccord entre les deux chefs d'Etat, comme l'avait rappelé M. Macron dans la matinée, au terme d'un Conseil des ministres franco-allemand co-présidé par la chancelière allemande Angela Merkel.

"Je suis en désaccord sur la lecture que nous avons de l'accord de Paris (...) Est-ce que cela doit gêner, empêcher les discussions que nous avons sur tous les autres sujets? Résolument non, en aucun cas", a-t-il insisté jeudi après-midi après avoir longuement rencontré M. Trump à l'Elysée.

"Mon souhait, c'est de continuer à discuter avec les États-Unis d'Amérique et le président Trump sur ce sujet qui est extrêmement important", a-t-il souligné.

"Maintenant, il faut laisser les États-Unis d'Amérique travailler sur ce qui est leur feuille de route et continuer à en parler. Donc il n'y a pas aujourd'hui de changement soudain et inattendu (...) mais il y a, je crois, une volonté partagée de continuer à discuter de ces sujets, de travailler pour trouver le meilleur accord possible", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, le G20 est parvenu à éviter la rupture totale avec les Etats-Unis sur le climat, en maintenant une porte ouverte pour un retour hypothétique dans l'Accord de Paris.

Au terme des deux jours de sommet organisé à Hambourg (Allemagne), les dirigeants des grandes puissances mondiales ont considéré que cet accord était "irréversible" tout en prenant acte de la position isolée des Etats-Unis.

LIRE AUSSI:
» Tapis rouge pour Trump à Paris, loin des ennuis de Washington
» Souper Macron-Trump dans la Tour Eiffel!

VOIR AUSSI:

Les produits dérivés anti-Trump et pro-Trump