POLITIQUE

La Ville de Montréal refuse l'accès au balcon de l'hôtel de ville pour souligner le 50e anniversaire du passage de Charles de Gaulle

Le général français avait prononcé son célèbre « Vive le Québec libre » sur ce balcon.

12/07/2017 10:50 EDT | Actualisé 13/07/2017 06:14 EDT

La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) souhaitait souligner le 50e anniversaire du passage de Charles de Gaulle au Québec sur le balcon de l'hôtel de ville de Montréal, là où le général français a prononcé son célèbre «Vive le Québec libre». Le cabinet du maire a toutefois refusé cette requête.

Le responsable des communications de la SSJB, Claude Boisvert, confirme cette nouvelle rapportée initialement par Le Devoir.

L'ex-premier ministre Bernard Landry, président d'honneur de la SSJB, s'est prononcé dans les pages du quotidien.

«Cette déclaration du général de Gaulle est un événement historique, a-t-il affirmé. Le monde entier a entendu parler du Québec, pour la première fois dans bien des cas. L'importance historique était telle que quelques jours après, René Lévesque a quitté le Parti libéral pour épouser la cause indépendantiste.»

Le cabinet du maire a expliqué ce refus en disant que «l'hôtel de ville est neutre et apolitique». Des visites guidées du balcon seront toutefois offertes sur le balcon le 24 juillet, date du célèbre discours du général de Gaulle. L'hôtel de ville sera aussi le lieu d'une exposition sur le passage du premier président de la Ve République, du 21 au 28 juillet.

La SSJB dévoilera mardi la programmation du 50e anniversaire du discours.

VOIR AUSSI:

LIRE AUSSI:
» WiFi gratuit au centre-ville... mais encore
» Compétition féroce pour sortir Molson de Montréal