DIVERTISSEMENT

Matt Holubowski: l’art du bourlingueur

Une escale ce soir au Festival de jazz pour Matt Holubowski.

08/07/2017 15:53 EDT | Actualisé 08/07/2017 15:54 EDT
Matt Holubowski / Facebook

Une escale ce soir au Festival de jazz pour Matt Holubowski. Sur la scène du Théâtre Maisonneuve, des chansons directement inspirées de ses nombreuses expériences de voyage. Avec ses 4 musiciens, le guitariste promet de livrer un spectacle bourré de surprises.

On le rejoint par téléphone entre deux villes. En pleine tournée depuis la sortie de son deuxième album Solitudes, paru à l'automne 2016, Matt Holubowski avale les kilomètres un peu partout sur les routes du Québec. «J'aime être un vagabond, lance-t-il tout de go. Les voyages ne m'ont jamais fait peur.»

Les voyages forment la jeunesse. Plus qu'un vagabond, l'artiste se décrit volontiers comme un bourlingueur, trouvant l'inspiration là où ses pas le mènent. «La majorité de ce que j'écris vient de mes voyages. J'ai toujours cherché à m'exposer hors des sentiers battus.»

Et ne lui parlez pas de voyages organisés. Les destinations touristiques, très peu pour lui. L'auteur-compositeur et interprète cherche plutôt des endroits discrets et plus authentiques. «Une fois, j'ai essayé un tout inclus à Cuba. J'ai détesté l'expérience. Ce qui m'intéresse, c'est de voir comment les locaux vivent, me fondre dans un quartier jusqu'à faire partie du quotidien.»

Bientôt un mini-album

Quelque part en Afrique, en Europe ou en Amérique du Sud, le jeune homme s'amuse à installer une certaine routine pour mettre sur papier ses impressions. Bizarrement, Matt Holubwski ne connaît pas très bien le Québec, avoue-t-il. «La tournée me donne l'opportunité d'aller dans des endroits que je n'avais jamais visités auparavant comme à Tadoussac que j'ai adoré.»

Ce soir à Montréal, le musicien folk de 29 ans promet un concert différent afin de marquer sa venue au Festival de jazz. « Le programme n'est pas figé. Il va y avoir plusieurs surprises avec des chansons originales qui ne figurent pas sur mes albums. Mais je n'en dis pas plus.»

Finaliste de l'émission La Voix en 2015, il a depuis tourné la page préférant se concentrer sur des futures créations, loin de la musique pop dite commerciale. «La Voix a été un formidable tremplin, mais pour moi, le sujet est clos. Aujourd'hui, je fais autre chose.»

D'ailleurs, même si les projets se mijotent lentement chez ce tendre garçon aux cheveux en broussaille, un mini-album devrait bientôt voir le jour, peut-être au printemps prochain, confie-t-il. «Les idées sont là, le titre aussi. Il s'agira d'un mini-album concept composé de quatre actes et dont l'histoire est inspirée d'une des chansons de mon dernier disque: A Home That Wont Explode

D'ici là, la tournée se poursuit jusqu'en février 2018. Et puis après un autre voyage, ajoute-t-il. «Pourquoi pas la Pologne? Je veux m'exiler au nord du pays. M'installer là-bas pendant plusieurs semaines et trouver la muse.»

Matt Holubowski, le 8 juillet au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

VOIR AUSSI:

Matt Holubowski: l'art du bourlingueur