NOUVELLES

Excuses à Khadr: la Charte protège tous les Canadiens, dit Justin Trudeau

Voici ce que le premier ministre avait à dire.

08/07/2017 13:23 EDT | Actualisé 08/07/2017 13:23 EDT

L'ancien détenu de Guantanamo Bay, Omar Khadr, a reçu des excuses et une compensation de plusieurs millions de dollars de la part du gouvernement fédéral parce qu'il respecte la Charte des droits et libertés, a soutenu le premier ministre Justin Trudeau.

M. Trudeau a commenté le règlement à l'amiable conclu entre Omar Khadr et le gouvernement canadien samedi, lors de la conférence de clôture des pays du G20, à Hambourg, en Allemagne.

Vendredi, le gouvernement a confirmé le versement d'une compensation à M. Khadr pour régler la poursuite qu'il a intentée depuis longtemps. Les avocats de l'ex-détenu martelaient que le Canada avait violé les droits de son client et qu'il était complice avec les États-Unis lorsque le jeune homme était détenu à la base américaine de Cuba, où il a été torturé et s'est fait refuser l'accès à un avocat.

La Cour suprême du Canada avait confirmé en 2010 que les droits de M. Khadr avaient été violés.

Le règlement a suscité la controverse au pays, mais le premier ministre souligne que le règlement "n'a rien à voir avec ce que M. Khadr a fait ou non". Mais il a tout à voir avec la violation de ses droits, a-t-il ajouté.

M. Trudeau rappelle que la Charte des droits et libertés protège tous les Canadiens "même quand c'est inconfortable".

"Lorsque le gouvernement viole les droits d'un Canadien, nous finissons tous par payer", a-t-il tranché.

LIRE AUSSI:

» Omar Khadr dit qu'il ne veut pas «profiter» du Canada avec sa compensation

» Omar Khadr reçoit ses 10,5 millions $ et des excuses du gouvernement canadien

» La veuve du soldat tué par Omar Khadr veut obtenir l'argent promis par Ottawa