NOUVELLES

La police de Hambourg veut des renforts en raison des manifestations anti-G20, Melania Trump bloquée

L'épouse du président américain est restée ainsi bloquée dans sa résidence à Hambourg en raison des nombreuses manifestations.

07/07/2017 08:57 EDT | Actualisé 07/07/2017 10:04 EDT

La police de Hambourg en Allemagne a demandé vendredi des renforts pour faire face aux nombreuses manifestations anti-G20 dans la ville, qui ont empêché l'épouse du président américain de sortir de sa demeure.

"La demande (de renfort) est en cours", il s'agit de "soulager les forces déjà engagées", a déclaré un porte-parole de la police locale.

Des unités de police anti-émeutes à Berlin et dans la région du Schleswig-Holstein, voisine de Hambourg, dans le nord du pays, ont dans la foulée indiqué préparer l'envoi de plusieurs centaines de personnes.

Les forces de l'ordre ont déjà mobilisé plus de 20 000 personnes pour assurer la sécurité à Hambourg à l'occasion du sommet des dirigeants des vingt principales économies de la planète.

Manifestation anti-G20 à Hambourg

Mais la multitude des manifestations depuis plusieurs jours et des affrontements qui ont éclaté jeudi soir et se poursuivaient vendredi, jour de l'ouverture du sommet, mettent les effectifs à rude épreuve.

L'épouse du président américain, Melania Trump, est restée ainsi bloquée dans sa résidence à Hambourg vendredi en raison des nombreuses manifestations anti-G20 dans la ville, a indiqué sa porte-parole.

Elle a dû annuler du coup sa participation au programme du jour des épouses et époux des chefs d'Etat et de gouvernement qui était prévu.

"Elle n'a pas pu participer au programme des épouses aujourd'hui, un programme dont elle se réjouissait à l'avance", a dit sa porte-parole Stephanie Grisham.

Donald Trump et son épouse résident dans la maison d'hôte du gouvernement de la ville-Etat de Hambourg, une magnifique villa au bord de l'eau.

Dès vendredi matin, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés autour des carrefours routiers stratégiques de la ville de 1,7 million d'habitants dans le but de bloquer l'arriver des délégations officielles au sommet.

Les affrontements entre les manifestants anti-G20 et les forces de l'ordre se déroulent pratiquement sans discontinuer depuis jeudi soir dans la ville. Plusieurs voitures ont été incendiées et la police a fait usage à plusieurs reprises de gaz lacrymogène et de canons à eau pour disperser des rassemblements.

La police a indiqué que 159 de ses agents avaient été jusqu'ici légèrement blessés lors de ces incidents.

LIRE AUSSI:
»
Premier face à face Trump-Poutine
» Trump s'inquiète pour l'Occident et critique la Russie