DIVERTISSEMENT

Les jumeaux de Beyoncé nommés en hommage à un poète musulman du 13e siècle?

Le prénom de Rumi serait un hommage à Djalâl ad-Dîn Rûmî.

06/07/2017 08:50 EDT | Actualisé 06/07/2017 10:04 EDT

Voilà quelques semaines que le couple le plus puissant de l'industrie musicale ne cesse de faire parler de lui. D'abord, les infidélités de Jay-Z, avouées à demi-mot par monsieur, puis la sortie de 4:44, son dernier album riche en références sur la vie du rappeur et du couple. Vint ensuite la naissance (tant attendue) de leurs jumeaux, une fille et un garçon mis au monde le 17 juin dernier, à Los Angeles. Désormais, c'est le choix des prénoms qui affole la toile.

Après Blue Ivy, leur petite fille de cinq ans, les deux stars ont décidé de marquer les esprits en optant une nouvelle fois pour des prénoms poétiques. Après une fausse rumeur, rapidement écartée selon laquelle les jumeaux s'appelaient Shawn et Bea, en référence aux prénoms des parents, le couple a finalement choisi de prénommer ses nouveaux-nés Rumi Carter et Sir Carter.

Rumi serait un hommage à Djalâl ad-Dîn Rûmî, un maître spirituel, juriste, érudit et théologien persan du 13e siècle, reconnu comme le plus grand poète mystique de l'islam, et l'un des plus célèbres soufis, fondateur de la cérémonie du samâ des derviches tourneurs. Connu pour être Le poète de l'Amour mystique, ses vers sont chargés de sens. Il y défend une spiritualité basée sur la beauté, l'art, la musique, la danse et l'amour de l'autre, de tout autre.

À Hollywood, le scénariste David Franzoni, qui s'attelle en ce moment à un scénario pour adapter au cinéma la vie de Rumi, déclarait l'année dernière qu'il était «une sorte de Shakespeare». Des personnalités aussi célèbres que Madonna ou Chris Martin, le chanteur de Coldplay, ont également contribué à faire connaître ce personnage à travers des lectures de poèmes.

«Sir», ferait quant à lui référence à l'un de ces poèmes.

Des prénoms déposés

Si aucune annonce officielle n'a été faite pour expliquer les raisons du choix des prénoms, notons que la nouvelle chanson de Jay-Z, «Marcy Me», titre du nouvel album de Jay-Z, 4:44, contient une référence claire à la poésie soufie :

«I started in lobbies, now parley with Saudis
I'm a Sufi to goofies, I could probably speak Farsi
That's poetry, reek of coca leaf in my past
Came through the bushes smellin' like roses»

Soit, en français:

«J'ai commencé dans les lobbies, parlemente maintenant avec les Saoudiens
Je suis un soufi pour les stupides, je pourrais probablement parler Farsi
C'est de la poésie, l'odeur de feuille de coca de mon passé
Venait à travers les buissons sentant tel des roses»

Beyoncé et Jay-Z ont déjà déposé les prénoms de leurs nouveaux-nés, a annoncé TMZ. Un excellent moyen de garantir l'exclusivité commerciale des prénoms de ces deux bébés déjà célèbres.

Une démarche dont le couple est familier, puisqu'il avait procédé de la même manière, plus tôt dans l'année, pour leur aînée Blue Ivy. Encore un coup de maître pour le couple qui règne sur la scène du R'n'B aux États-Unis.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost Maroc.

LIRE AUSSI :
» Un deuxième bébé en route pour les membres d'Alfa Rococo
» Marie-Soleil Dion partage une superbe photo de grossesse
» Sophie Turner a fait son éducation sexuelle avec «Game of Thrones»

À voir également :