La France veut bannir les voitures à essence dès 2040

06/07/2017 18:14 EDT | Actualisé 06/07/2017 18:14 EDT
Renault

La France est le plus récent pays à annoncer son intention de bannir à moyen terme les voitures propulsées à l'essence ou au diesel. La proposition fait partie d'une série d'initiatives présentées récemment par le gouvernement français et son ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot.

Ce dernier a décrit la mesure comme étant révolutionnaire bien que d'autres pays comme l'Inde et la Norvège ont déjà annoncé leurs intentions d'empêcher la vente de véhicules munis d'un moteur à combustion. Alors que la Norvège souhaite bannir les véhicules à essence d'ici 2025 et l'Inde compte suivre le pas d'ici 2030, la France se donne un délai plus réaliste pour mettre en place la mesure.

Afin d'atteindre son but, le gouvernement français offrira des incitatifs aux consommateurs souhaitant remplacer leur véhicule alimenté à l'essence ou au diesel. Ainsi, les propriétaires de véhicules à essence de plus de 20 ans ou de véhicules diesel de plus de 16 ans auront droit à un crédit applicable à l'achat d'un véhicule neuf plus écologique.

De plus, plusieurs villes de France ont instauré depuis janvier dernier le système Crit'Air qui utilise des autocollants afin d'identifier le taux de pollution des différents véhicules.

La grande majorité des véhicules immatriculés avant 1997 ainsi que les véhicules à moteur diesel 1997 à 2000 n'ont plus le droit de circuler au centre-ville de Paris la semaine. D'autres véhicules plus récents seront progressivement bannis au cours des trois prochaines années et Paris espère ne plus voir de véhicules diesel dans ses rues à compter de 2020.

Est-ce possible au Canada?

Pour le moment, aucun plan du genre n'est discuté à une telle échelle au niveau fédéral, provincial ou municipal au Canada. Le parc automobile canadien est passablement différent de celui d'un pays comme la France, et il est difficile de concevoir que nous pourrions interdire les véhicules à essence même si on se donne plus de 20 ans pour le faire.

Pas convaincus? Vous n'avez qu'à jeter un coup d'œil au nombre de camionnettes qui se vendent tous les ans au Canada. En contrepartie, il est certain que si aucune mesure n'est mise en place, rien ne changera.

Il sera donc intéressant de surveiller combien d'autres pays mettront en place de telles mesures à l'avenir et si le Canada suivra éventuellement.

Source: Ecoloauto.com