POLITIQUE

Un aspirant maire critique la gestion des sommes récupérées à l’ex-maire Gilles Vaillancourt

Le comité chargé d'administrer l'argent serait partisan selon ce dernier.

05/07/2017 17:31 EDT | Actualisé 05/07/2017 17:33 EDT
PC/Ryan Remiorz

Un aspirant maire de Laval critique l'utilisation des 8,5 millions de dollars récupérés auprès de l'ex-maire Gilles Vaillancourt. Michel Trottier dénonce des nominations partisanes au sein du comité chargé d'administrer les sommes.

Le 19 juin, le maire actuel, Marc Demers, a annoncé que les sommes versées par l'ex-maire Vaillancourt en échange de son plaidoyer de culpabilité seront destinées aux jeunes défavorisés par le biais du Fonds Place-du-Souvenir. Un comité de cinq individus a été mis sur pied pour distribuer l'argent.

Or, un seul membre du comité affiche une expérience pertinente au sein d'organismes desservant cette clientèle. Luigi Morabito a été consultant pour des projets communautaires et édite le magazine Laval Famille.

Les quatre autres membres sont une athlète olympienne, deux ex-employés de la Ville et la directrice d'un organisme qui finance les femmes en affaires.

« L'administration Demers forme constamment des comités comportant des sympathisants, ce qui s'oppose à une vision responsable de la gestion municipale. Les citoyens étaient en droit de s'attendre à bénéficier des fonds récupérés, ou du moins, à être questionnés sur l'utilisation de leur argent volé », dénonce M. Trottier, conseiller municipal et chef du Parti Laval.

Selon l'hebdomadaire local L'Écho de Laval, M. Morabito et une autre membre du comité, Lynda Tousignant, contribuent à la caisse électorale du maire Demers.

Expériences différentes

En entrevue avec le HuffPost Québec, M. Demers affiche sa pleine confiance envers les membres du comité, soulignant qu'il voulait des gens ayant des expériences diversifiées.

« Il faut vraiment vouloir faire du capital politique pour faire une sortie comme ça, déplore-t-il. Ces gens-là travaillent bénévolement. Et personne ne va devenir riche avec ce programme. On va aider des enfants dans un état de pauvreté. »

M. Demers ajoute qu'un des deux ex-employés de la Ville, Jean-Pierre Tessier, était responsable des relations avec les organismes communautaires. Roseline Fillion, médaillée olympique, est aussi impliquée dans la candidature de Laval pour obtenir les Jeux du Québec en 2020.

Rembourser les contribuables

Michel Trottier estime que les 8,5 M$ reçus de Gilles Vaillancourt en échange de son plaidoyer de culpabilité devraient être redistribués aux contribuables.

«L'argent volé aux payeurs de taxes doit retourner aux payeurs de taxes», lance-t-il.

Cette idée est partagée par un autre candidat à la mairie, Jean-Claude Gobé, mais a été écartée par l'équipe du maire Demers.

LIRE AUSSI:
»
Corruption à Laval: trois coaccusés plaident coupables
» La femme de Gilles Vaillancourt possède encore un condo de 900 000$ en Floride
» Gilles Vaillancourt reçoit sa peine

VOIR AUSSI: