INTERNATIONAL

Bravalla, le plus grand festival de musique de la Suède, annulé après des viols

La police locale a déclaré lundi à l'AFP avoir reçu quatre plaintes pour viol et 23 plaintes pour d'autres agressions sexuelles.

04/07/2017 09:22 EDT | Actualisé 04/07/2017 10:18 EDT

Les organisateurs du plus grand festival de musique en Suède ont annulé l'édition 2018 après une série de viols et d'autres agressions sexuelles commis ce week-end et l'an dernier, des actes qualifiés de "répugnants" par le premier ministre.

"Certains hommes, car ce sont des hommes, ne peuvent manifestement pas se comporter correctement. C'est une honte. C'est pourquoi nous avons décidé de ne pas rééditer Bråvalla en 2018", ont fait savoir dans un communiqué les organisateurs du festival de Bråvalla qui s'est déroulé du 28 juin au 1er juillet près de Norrköping (sud-est).

La police locale a déclaré lundi à l'AFP avoir reçu quatre plaintes pour viol et 23 plaintes pour d'autres agressions sexuelles. Selon le responsable de l'enquête Martin Hedberg, aucun suspect n'avait été identifié lundi.

"De nombreuses plaintes nous sont parvenues après les faits et nous n'avons que de vagues signalements", a-t-il expliqué.

Le Premier ministre Stefan Löfven a déploré des actes "répugnants" commis par des "hommes misérables" et s'est dit favorable au recours à la vidéosurveillance dans ce genre de manifestations.

L'édition 2016 avait également été marquée par des agressions sexuelles qui, selon les organisateurs, peuvent expliquer la relative désaffection du public cette année : 45.000 billets ont été vendus contre 52.000 l'an dernier.

"On parlait moins de musique que de crimes et de violence", a regretté Folkert Koopmans, PDG de la société allemande FKP Scorpio qui possède le festival, interrogé par l'agence de presse suédoise TT.

Une vague d'agressions imputées à de jeunes migrants en marge de plusieurs festivals de musique suédois en 2014 et 2015 avait suscité un vif débat politique avant la clôture de la plupart des enquêtes faute d'éléments matériels.

LIRE AUSSI:
»
En Caroline du Nord, une loi autorise les hommes à commettre un viol

VOIR AUSSI: