DIVERTISSEMENT

Tournage «La disparition des lucioles»: la douce musique de Sébastien Pilote

Sébastien Pilote vient tout juste de terminer le tournage de son prochain long métrage.

02/07/2017 09:42 EDT | Actualisé 04/07/2017 10:26 EDT
Sébastien Raymond

Clap de fin! Sébastien Pilote vient tout juste de terminer le tournage de son prochain long métrage au titre poétique, La disparition des lucioles, qui met en vedette Karelle Tremblay, Pierre-Luc Brillant, François Papineau et Luc Picard.

Réalisé au Saguenay-Lac-Saint-Jean, région qui compose la filmographie du cinéaste né à Chicoutimi, le film s'attarde sur deux âmes sensibles dont la solitude les rapproche malgré leur grande différence d'âge.

Il y a Léo, jeune fille rebelle de 17 ans en rupture avec son paternel. Et puis il y a le quarantenaire Steve, un joueur de guitare sans attache. Ensemble, il retrouve un certain réconfort au fil d'un été langoureux empli de musique.

De l'aveu même du réalisateur qui signe également le script, le film est conçu «pour sonner comme une chanson populaire». Il ajoute même s'être affranchi de tout dogmatisme formel ou esthétique. «Ce n'est pas un scénario "fermé", mais un scénario moderne, c'est-à-dire "ouvert", avec des trous et des absences, avec sa propre dramaturgie», a-t-il expliqué par voie de communiqué.

Rappelons que les deux précédentes fictions de Sébastien Pilote ont été sélectionnées dans les programmations de plusieurs festivals prestigieux, notamment à Sundance pour Le vendeur et à Cannes pour Le démantèlement.La disparition des lucioles devrait prendre l'affiche au courant de l'année 2018.

LIRE AUSSI:

» Sébastien Pilote jury au Festival de Fribourg

» Le film «Le Démantèlement» du Québécois Sébastien Pilote sort à Paris

VOIR AUSSI: