NOUVELLES

Plus de 70 % de la marchandise achetée par Ottawa pour le 150e anniversaire est fabriquée à l’étranger

Des épinglettes fabriquées en Chine, des casquettes du Bangladesh, même des rondelles de hockey des États-Unis...

30/06/2017 16:45 EDT | Actualisé 30/06/2017 16:55 EDT
La Presse canadienne/Sean Kilpatrick

Des épinglettes fabriquées en Chine, des casquettes du Bangladesh, même des rondelles de hockey des États-Unis : plus de 70 % des articles commandés par le fédéral pour le 150e anniversaire de la Confédération, le 1er juillet, viennent de l'extérieur du pays, a appris CBC.

Au total, Ottawa a dépensé plus de 2 millions de dollars pour de la marchandise promotionnelle à l'effigie de Canada 150.

Nombre de ces articles ont été remis aux députés et aux sénateurs pour qu'ils puissent les distribuer dans leur région.

Le gouvernement Trudeau explique que les accords sur le commerce international ne lui permettaient pas de se limiter à des fournisseurs locaux.

La députée néo-démocrate de la Colombie-Britannique Rachel Blaney soutient, au contraire, que c'était le « choix » d'Ottawa de ne pas favoriser les manufacturiers canadiens dans ses appels d'offres.

C'est une terrible nouvelle pour les compagnies canadiennes.Rachel Blaney, députée du NPD

De son côté, le député conservateur de la Saskatchewan Paul Waugh raconte qu'il s'est procuré certains des articles que son bureau distribuera auprès de fournisseurs locaux.

Les gens se soucient d'où viennent les choses. Ils regardent si ça dit Taïwan, Allemagne ou Chine. Si ça vient du Canada, ils apprécient vraiment d'avoir acheté localement et d'avoir utilisé un fournisseur d'ici.Paul Waugh, député conservateur

M. Waugh voudrait que les règles entourant l'achat par Ottawa des articles du 1er juillet soient changées pour l'an prochain, afin qu'ils soient fabriqués au Canada.

LIRE AUSSI:
» La présence policière s'intensifie autour de la colline du Parlement
» Des Autochtones n'ont pas le coeur à la fête

VOIR AUSSI: