NOUVELLES

L'ère de la patience face à Pyongyang est «terminée» pour Trump

Le président a haussé le ton en lors d'une rencontre avec le nouveau président sud-coréen.

30/06/2017 13:17 EDT | Actualisé 30/06/2017 13:18 EDT
Carlos Barria / Reuters

Le président des États-Unis Donald Trump a affirmé vendredi que l'ère de la patience face à la Corée du Nord était "terminée", dénonçant un régime qui n'a "pas de respect pour la vie humaine" mais restant évasif sur sa stratégie.

"La patience stratégique avec le régime nord-coréen est terminée. Honnêtement, la patience est terminée", a déclaré M. Trump depuis les jardins de la Maison-Blanche au côté du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In.

"Notre objectif est la paix, la sécurité et la stabilité pour la région. Mais les États-Unis se défendront toujours et nous défendrons toujours nos alliés", a-t-il lancé en forme de mise en garde.

"Ensemble, nous faisons face à la menace du régime dangereux et brutal de Corée du Nord. Les programmes nucléaire et balistique de ce régime exigent une réponse déterminée", a encore dit le président américain. "La dictature nord-coréenne n'attache aucune importance à la sécurité de son peuple et de ses voisins et n'a aucun respect pour la vie humaine".

M. Trump a assuré que les États-Unis travaillaient étroitement avec la Corée du Sud, le Japon et d'autres partenaires à travers le monde sur "un ensemble de mesures diplomatique, économique et de sécurité".

Sans citer explicitement la Chine, il a appelé "les autres puissances régionales et toutes les nations responsables" à se joindre aux efforts américains pour appliquer les sanctions visant le régime.

L'administration Trump a annoncé jeudi, pour la première fois, des sanctions contre une banque chinoise (Bank of Dandong), accusée d'avoir facilité des transactions au profit de compagnies impliquées dans le développement de missiles balistiques.

De son côté, le président sud-coréen a annoncé que le président américain avait accepté une invitation à se rendre à Séoul d'ici la fin de l'année. "Cette visite démontrera non seulement l'amitié entre nos deux pays mais aussi les liens étroits que nos deux peuples ont bâtis au fil du temps", a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI:
» Trump appelle à s'occuper du dossier nord-coréen «rapidement»
» Pyongyang traite Trump de «psychopathe»
» L'étudiant américain libéré par Pyongyang est décédé

VOIR AUSSI: