BIEN-ÊTRE

Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur la coloration des cheveux

La coloration des cheveux n'aura plus de secret pour vous

29/06/2017 10:35 EDT | Actualisé 29/06/2017 10:44 EDT
Getty Images/iStockphoto
Close-up portrait of a fashion blonde with stylish short hairstyle

Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur la coloration des cheveux.

1. Une coloration maison semi-permanente est une coloration moins dommageable pour les cheveux et qui s'estompe au fils des shampooings

C'est exact!

«La coloration maison semi-permanente ne contient pas d'ammoniaque et peu de peroxyde», indique Denis Binet. «Ses ingrédients principaux sont des huiles de provenance naturelle, ce qui en fait un produit tout doux et sécuritaire. Il faut cependant savoir que ce type de colo s'estompe au fil des shampooings et qu'elle sert à rehausser la couleur naturelle, et non pas à la modifier. Aussi, puisqu'elle ne couvre que 20 à 25 % des cheveux blancs, on l'utilise généralement comme outil d'entretien, entre deux rendez-vous chez le coiffeur.»

2. La coloration maison est moins efficace et offre des résultats moins professionnels que la coloration en salon.

Faux.

«La coloration maison a été savamment étudiée puis mise au point à l'aide de technologies novatrices afin que tout le monde puisse s'en servir adéquatement et bien se colorer les cheveux», avance Denis Binet, coiffeur styliste et porte-parole de Clairol et de Pantene. «Les cheveux sont donc aussi protégés, sains, souples et brillants dans les deux cas. Ce qui différencie principalement la colo maison de celle offerte dans les salons est la personne qui l'applique: soi-même versus un coloriste d'expérience. Aussi, pour cette raison, je recommande toujours aux femmes de consulter leur coiffeur et d'utiliser les services de leur coloriste pour tout changement drastique, reflets de différentes couleurs ou effets spéciaux.»

3. La coloration maison abîme davantage les cheveux que la coloration en salon.

Non, absolument pas.

«Si elle est utilisée à bon escient – c'est-à-dire qu'on respecte à la lettre les étapes et directives inscrites sur le mode d'emploi compris dans la boîte vendue en pharmacie – la coloration maison offre un résultat impeccable et n'endommage pas du tout la fibre capillaire», avoue Denis Binet. «Attention, toutefois: si on laisse agir la teinture plus ou moins longtemps que le temps recommandé, on compromet la qualité du produit et on risque alors d'obtenir des résultats plus ou moins satisfaisants.»

4. Si l'on souhaite pâlir ou foncer ses cheveux de plus de deux tons, il vaut mieux s'en remettre à la coloration en salon.

Vrai.

«La coloration maison sert surtout à deux choses: teinter ou donner des reflets subtils aux tifs façon ton sur ton, et camoufler les repousses ou les cheveux gris», explique Denis Binet. «Même s'il est possible de foncer ses cheveux, très graduellement, à l'aide d'une teinture en boîte, je suggère aux filles de rendre visite à un professionnel pour tout changement de couleur plus ou moins drastique. Il saura mieux que vous quoi faire (et comment le faire) pour accrocher durablement les pigments sur un cheveu clair ou, au contraire, pour décolorer des cheveux foncés.»

5. Il est impossible de pâlir les cheveux à l'aide d'une coloration maison s'ils sont déjà colorés avec une teinture foncée (comme du brun ou du noir, par exemple).

Vrai!

«Si les cheveux sont déjà teintés, il est alors impossible de les éclaircir à l'aide d'une coloration en boîte», convient Denis Binet. «Il faut avoir recourt à un démaquillant ou à un éclaircissant (comme du bleach), dans ces cas-là. C'est certain que les colos maison pâlissent avec le temps (on dénote habituellement une différence au-delà de 30 shampooings), puisque les pigments s'estompent, mais il vaut quand même mieux prendre rendez-vous avec son coiffeur ou son coloriste pour passer du brun ou du noir au blond.»

6. Les colorations maison rousses ou rouges décolorent plus vite que les autres nuances (blond, brun, noir, etc.).

Oui!

«Les pigments rouges sont extrêmement fragiles», concède Denis Binet. «Dès qu'ils entrent en contact avec de l'eau, ils se dissolvent. Ainsi, on veille à bien laver ses tifs avec un duo shampooing/revitalisant spécialement formulé pour les cheveux colorés AVANT la coloration (pour assurer une meilleure absorption des pigments et préparer les tifs à la teinture) et APRÈS la coloration (pour éviter de détruire trop rapidement les pigments tout juste scellés sur la fibre capillaire).»

7. Pour obtenir de beaux effets de style côté coloration (par exemple: un ombré, un sombré ou des babylights), il est préférable de visiter son coloriste plutôt que de s'attaquer soi-même à la tâche avec une teinture maison.

Tout à fait!

«Non seulement le professionnel sait ce qu'il a à faire grâce à ses connaissances et à son expérience, il a aussi l'avantage d'avoir une meilleure vue d'ensemble», dit Denis Binet. «Il est très difficile de voir ce qui se passe derrière notre tête quand on applique une teinture (peu importe les jeux de miroir qu'on réussit à mettre en place), ce qui rend la tâche déjà très ardue des effets de couleurs et/ou des jeux de lumière encore plus complexe et difficile à réaliser.»

8. Plus les soins pour cheveux colorés (shampooings, revitalisants, masques) sont dispendieux, mieux ils fonctionnent.

Faux!

«C'est certain que psychologiquement, le fait d'avoir payé un produit capillaire, la peau des fesses nous rassure, en quelque sorte», concède Denis Binet. «Ça nous donne l'impression que ledit produit est plus efficace, que ses ingrédients sont de meilleure qualité et donc plus performants. Ceci dit, après avoir travaillé avec toutes sortes de gammes de soins capillaires, par le passé, je peux confirmer qu'il existe une tonne de produits bon marché de super qualité. Il suffit de tester différents soins de différentes marques pour trouver ceux qui fonctionnent le mieux sur nos types et textures de cheveux.»

Sélection de produits pour les cheveux bouclés et frisés