DIVERTISSEMENT

Les Trois Tilleuls, la «deuxième maison» de Michel Barrette

Une belle salle sur la Rive-Sud pour les artistes désirant roder leur matériel.

28/06/2017 14:32 EDT | Actualisé 28/06/2017 14:50 EDT
Courtoisie Hôtel des Trois Tilleuls

Voilà maintenant trois ans que Michel Barrette accueille les gens dans sa «deuxième maison», à l'Hôtel Les Trois Tilleuls, à Saint-Marc-sur-Richelieu.

En avril, sa conjointe et partenaire d'affaires, Maude Tremblay, leur associé David Sepulchre et lui-même y inauguraient une salle de spectacle de 230 places, qui accueille essentiellement des productions d'humour en rodage (ou, dans quelques cas, déjà en tournée), des conférences, des prestations musicales intimes et, bien sûr, le 11e one man show de Michel Barrette, Drôle de vie, en résidence pendant plusieurs jours d'affilée.

«Il n'y avait pas de petite salle de rodage dans les environs de la Rive-Sud de Montréal, expose Maude Tremblay. Quand Michel devait roder ses spectacles, il devait aller loin : à la Baie-du-Febvre, à Saint-Eustache, à Sainte-Thérèse, à Magog. Près de Montréal, il n'y avait rien. On devient donc une belle salle sur la Rive-Sud pour les gens qui voudraient roder leur matériel.»

Dans les prochaines semaines, Vincent Vallières, Julien Tremblay, François Massicotte, Michel Rivard, Anthony Kavanagh, Emmanuel Bilodeau, Dominic et Martin, Bruno Pelletier, Patrick Groulx, Simon Gouache, Valérie Carpentier et Philippe Laprise feront tous un crochet par la nouvelle salle des Trois Tilleuls.

Les Trois Tilleuls, la «deuxième maison» de Michel Barrette

Il faut toutefois faire vite pour réserver, et plusieurs spectacles affichent déjà complet. Quand Katherine Levac avait annoncé, à Salut Bonjour, qu'elle s'apprêtait à fouler les planches des Trois Tilleuls, le téléphone s'était aussitôt mis à sonner à l'établissement et a été de nombreuses heures sans dérougir. Les décideurs des Trois Tilleuls demandent ainsi souvent à leurs invités de retourner se produire en supplémentaires.

Une formule souper-spectacle, avec ou sans hébergement, est bien sûr offerte. La salle, dotée d'équipement vidéo et multifonctionnelle, est en outre disponible pour des mariages, congrès et autres rassemblements de Noël.

«L'an dernier, on avait fait des shows-tests, indique Maude Tremblay. Pour voir la réponse des gens, pour voir si c'était positif. Mais là, on a vraiment décidé de renommer la salle, de l'agrandir, de faire un bar complet.»

Amusante commodité : ces tablettes électroniques installées à chaque table, qui permettent d'interpeller les serveurs sans avoir à constamment lever le bras. On évite ainsi de déranger les artistes sur scène. Une technologie qui vient des États-Unis, mais simple d'utilisation pour le spectateur qui désire une consommation ou un remplissage.

Plus moderne et accessible

Michel Barrette et Maude Tremblay vivent à quelques pas de l'Hôtel des Trois Tilleuls, qui était déjà une institution dans leur région avant qu'ils ne s'en portent acquéreurs en 2014. Habitués d'y tenir leurs soupers d'affaires, de famille ou en tête-à-tête au restaurant de l'endroit, et conscients du potentiel de l'entreprise, ils ont sauté sur l'occasion lorsqu'une opportunité de l'acheter s'est présentée. Le business, Michel Barrette connaît, lui qui produit ses spectacles depuis plusieurs années et caresse toujours mille et un projets.

«Il aime s'occuper de ses affaires personnellement, note Maude Tremblay. Michel a un côté créatif extraordinaire. Aussitôt qu'il a une idée, on la développe.»

Une piscine intérieure, un sauna sec, deux terrasses extérieures pour la saison chaude et une salle d'exercice s'ajoutent aux 39 chambres des Trois Tilleuls, dont 17 suites «de luxe» ou «standard» (le prix varie d'une dizaine de dollars entre les deux modèles), 21 chambres «de luxe» ou «supérieures» et la suite «Michel Barrette», soigneusement décorée par le principal intéressé. Les actuels détenteurs des Trois Tilleuls ont déjà investi «plusieurs milliers de dollars» pour en revamper les pièces et moderniser le décor, lequel, auparavant, baignait un peu partout dans les tons de rose et vert.

Une petite chapelle est érigée sur le vaste terrain, avec espace disponible pour tenir un mariage à l'extérieur, sur le bord de l'eau. Aux alentours, des vergers, le Mont-Saint-Hilaire et ses attraits et des parcours de golf constituent les principales attractions.

Une fois propriétaires de leur auberge, Michel Barrette et Maude Tremblay ont repensé le menu du restaurant L'Artiste sur les lieux. Ils ont changé le type de cuisine et amoindri les prix, pour rendre leur table plus accessible. Le chef Jean-Philippe St-Denis, auparavant au Mange Grenouille, au Bic, aime entre autres réinventer les mets asiatiques et se fait un devoir de privilégier les produits locaux (fromages, canard, asperges, etc). Le menu de L'Artiste change de trois à quatre fois par année.

«Les gens connaissaient l'hôtel et le restaurant, mais dans une optique très haut de gamme, dépeint Maude Tremblay. Ils pensaient qu'ils n'avaient pas les moyens d'aller là. Nous, on ne voulait plus faire payer un repas 500 $ pour deux personnes. On a voulu rendre ça plus abordable. Les gens ne recherchent plus ce genre de souper, qui s'éternise et dure trois ou quatre heures. Mais on a gardé nos quatre étoiles, parce que nos chambres sont très haut de gamme.»

Régulièrement, les clients de passage ont la surprise de voir arriver Michel Barrette dans la salle à manger, en verve le temps de deux ou trois anecdotes. Affable comme on le connaît, l'humoriste et comédien se fait aussi un plaisir de répondre aux demandes spéciales et de traverser la rue en vitesse pour aller saluer une dame qui célèbre son anniversaire ou faire des photos avec un groupe qui se dit fan de lui.

Autre élément de curiosité : la collection de voitures et d'objets précieux de Michel Barrette ayant appartenu à des célébrités, dont plusieurs spécimens sont exposés à l'Hôtel des Trois Tilleuls. Le tandem Barrette-Tremblay s'enorgueillit de ce mini-musée et ne charge pas de prix d'entrée aux visiteurs qui s'invitent uniquement pour observer le prestigieux étalage, dont Michel Barrette ne se tanne pas de donner des tours guidés abondamment commentés.

«Il y a des gens qui ne viennent que pour ça. Ils se déplacent spécialement pour voir les objets. On en a beaucoup, beaucoup, et on compte en ajouter beaucoup d'autres», souligne Maude Tremblay, spécifiant qu'une cinquantaine d'artefacts sur les 1200 que possède Michel Barrette sont répertoriés à l'Hôtel des Trois Tilleuls.

» Pour plus d'informations, on consulte le site web de l'Hôtel des Trois Tilleuls.

LIRE AUSSI :
» Une prestigieuse Croix pour Martin Matte
» Village People, Plastic Bertrand et l'OSM au volet extérieur de Juste pour rire
» Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques: au-delà de son nom

À voir également :