NOUVELLES

La réfection du tunnel La Fontaine imposera quatre ans de travaux

Les automobilistes devront se préparer au pire

27/06/2017 14:29 EDT | Actualisé 27/06/2017 14:34 EDT
Jupiterimages

Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, qui a 50 ans cette année, subira une cure de jouvence d'un milliard $ qui durera quatre ans.

Les travaux de réfection de l'ouvrage viendront assurer en quelque sorte une continuité des entraves à la circulation automobile dans la région de Montréal, puisqu'ils doivent débuter à la fin de 2019, soit dès que les travaux sur le corridor du pont Champlain seront terminés.

Sur les quatre ans que dureront les travaux, deux imposeront des entraves majeures à la circulation.

Durant les deux autres années, on parle davantage de travaux «générant moins d'impacts pour les usagers ou réalisés en dehors des voies de circulation».

Le ministère des Transports promet «des mesures d'atténuation en transport collectif, telles que l'implantation de voies réservées et de stationnements incitatifs».

Le projet prévoit notamment «une réfection structurale majeure du tunnel» ainsi que «la reconstruction des dalles de béton de l'autoroute 25 dans les deux directions, de part et d'autre du tunnel entre l'île Charron et l'échangeur Sherbrooke».

La somme d'un milliard $ est une évaluation sommaire, faite par le ministre des Transports, Laurent Lessard, lors de l'étude des crédits de son ministère au printemps dernier; le montant exact ne peut être rendu public puisque des appels d'offres doivent être lancés pour ce projet qui sera réalisé «en mode conception-construction-financement».

Québec entend ainsi faire appel à une entreprise ou à un consortium «qui sera responsable de concevoir le projet, de réaliser les travaux et de fournir le financement requis», mais précise qu'il n'est pas question d'instaurer un péage pour traverser le fleuve.

Le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine est un axe de transit majeur, accueillant quelque 120 000 véhicules par jour.

Voir aussi: