POLITIQUE

Journée nationale des Autochtones: Google ajoute 3000 communautés à sa carte du Canada

21/06/2017 03:02 EDT | Actualisé 21/06/2017 03:10 EDT
Radio-Canada

Plus de 3000 communautés autochtones du Canada apparaîtront désormais dans les cartes de Google Maps et de Google Earth.

Entamé il y a sept ans, le projet a pour but de rendre les peuples autochtones autonomes en leur donnant le pouvoir de contribuer à la cartographie de leurs communautés.

«Il y a énormément de peuples autochtones partout au pays, et le fait qu'ils étaient rayés de la carte de base était franchement insultant.» - Steve DeRoy, cartographe et membre de la Première Nation d'Ebb and Flow, au Manitoba

Au Canada, plus de 1,4 million de personnes s'identifient comme Première Nation, Métis ou Inuits. Grâce à des données fournies par le ministère des Ressources naturelles du Canada et les membres de communautés autochtones, Google a cartographié les limites territoriales de plus de 3000 réserves au pays.

Le lancement des nouvelles cartes coïncide avec la Journée nationale des Autochtones. «Nous sommes chanceux d'avoir une plateforme qui est utilisée partout dans le monde et nous voulons que le Canada, et particulièrement ce qui nous rend Canadiens, y soit reflété», affirme Alexandra Hunnings, responsable des communications à Google Canada.

Le cartographe Steve DeRoy, qui est aussi membre de la Première Nation d'Ebb and Flow, au Manitoba, fait partie de l'initiative depuis sa mise sur pied. Pour lui, celle-ci représente un pas important vers la réconciliation. «Le fait que Google rend ces cartes accessibles au monde entier, c'est fantastique», se réjouit-il.

Bientôt une «Journée nationale des peuples autochtones»

En cette Journée nationale des Autochtones, le Le gouvernement fédéral a l'intention de la rebaptiser pour en faire la Journée nationale des peuples autochtones.

Profitant mercredi de cette journée nationale, célébrée au solstice d'été depuis 1996, le premier ministre Justin Trudeau a expliqué dans un communiqué qu'«aucune autre relation n'est plus importante pour le Canada que la relation que nous entretenons avec les peuples autochtones», soit les Premières Nations, les Inuits et la nation métisse.

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, a immédiatement apporté son soutien à cette nouvelle appellation, qui correspond davantage, selon lui, à la reconnaissance internationale des peuples autochtones. Son organisme avait d'ailleurs déjà adopté une résolution en ce sens.

M. Bellegarde croit que ce changement, petit en apparence, «constitue un pas de plus vers la reconnaissance que ces territoires sont d'abord la terre natale des nations et des cultures autochtones».

Plus tôt ce mois-ci, la députée néo-démocrate de Saskatchewan Georgina Jolibois avait déposé un projet de loi d'initiative parlementaire visant à faire de la Journée nationale des Autochtones un jour férié.

Le premier ministre Trudeau doit prendre la parole plus tard mercredi devant le 100, rue Wellington, l'ancien siège de l'ambassade américaine à Ottawa, face au parlement, qui doit devenir un édifice emblématique des peuples autochtones. Une source au sein du gouvernement indiquait plus tôt ce mois-ci que le gouvernement dévoilerait bientôt les détails du projet, après consultations avec les communautés autochtones.

L'édifice de pierre calcaire, de style Beaux-Arts classique, a été construit au début des années 1930 pour abriter l'ambassade des États-Unis. Le gouvernement canadien l'a acquis en 1997 et l'édifice était vacant depuis 1998. Il avait été désigné «édifice fédéral du patrimoine classé» en 1985.

Avec les informations de Karen Pauls, CBC News

LIRE AUSSI:

» Elisapie partage une chanson pour la Journée nationale des Autochtones

» Le gouvernement fédéral appelé à s'attaquer aux suicides chez les Autochtones

» Le gouverneur général s'excuse pour des propos tenus sur les autochtones


VOIR AUSSI:

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter