NOUVELLES

Attaque de Flint: une opération policière est en cours à Montréal

21/06/2017 05:30 EDT | Actualisé 21/06/2017 06:03 EDT
Paul Chiasson/PC

La police de Montréal a interpellé cet après-midi trois personnes en lien avec une attaque commise plus tôt dans la journée contre un policier, au Michigan. La police fédérale américaine (FBI) a confirmé quant à elle que le suspect est Amor Ftouhi, un Canadien de 50 ans, qui a été arrêté.

La police fédérale américaine (FBI) enquête sur de possibles motivations terroristes relativement à l'incident, qui s'est produit mercredi matin à l'aéroport de Flint, lors duquel un policier a été poignardé au cou.

Des témoins ont rapporté que le suspect avait crié « Allahou Akbar » (« Dieu est le plus grand » en arabe) durant l'attaque contre le policier, a indiqué à l'Associated Press un responsable qui a requis l'anonymat.

Le lieutenant Mike Shaw, de la police de l'État du Michigan, a indiqué que le suspect avait été arrêté et que personne d'autre ne serait impliqué dans l'incident. Il est actuellement interrogée par la police.

Le ministre canadien de la Sécurité publique, Ralph Goodale, n'a pas confirmé les informations qui circulent dans certains médias selon lesquelles l'auteur de l'attaque serait un Canadien. Il a toutefois indiqué que les autorités canadiennes collaboraient avec les autorités américaines.

La GRC a également confirmé être au courant de l’incident qui s’est passé aux États-Unis. « Les autorités de l’application de la loi américaine sont chargées de mener l’enquête. La GRC ne peut donc fournir plus d’informations », a indiqué dans un communiqué, le Sergent Harold Pfleiderer, agent des relations avec les médias.

« Comme pour tout incident de cette nature, la GRC continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires clés », ajoute-t-il.

Le policier poignardé a été identifié comme étant le lieutenant Jeff Neville, de la police de l'aéroport international Bishop à Flint. D'après le lieutenant Shaw, son état s'est amélioré, passant de critique à stable.

Les autorités ont évacué l'aéroport de Flint après l'incident. Un témoin a rapporté avoir vu un policier au cou ensanglanté et un couteau tout près, par terre.

L'aéroport international Bishop a publié un message sur Facebook indiquant que les passagers étaient en sécurité et qu'ils devaient vérifier les horaires afin de s'assurer que leur vol n'était pas retardé ou annulé.

Ken Brown a raconté au Flint Journal qu'il était allé déposer sa fille à l'aéroport et qu'il y avait aperçu un policier au cou ensanglanté. Il a dit avoir vu un homme détenu par la police et un couteau au sol. Le policier était à quatre pattes et saignait, a-t-il raconté

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter