POLITIQUE

Proulx change de cap et étend l'aide alimentaire à plusieurs autres écoles

13/06/2017 05:32 EDT | Actualisé 13/06/2017 05:33 EDT
PC

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, effectue un virage et annonce qu'il bonifie l'enveloppe budgétaire dédiée à l'aide alimentaire dans les écoles secondaires.

La semaine dernière, M. Proulx avait pourtant défendu la décision de son gouvernement de couper le financement à certaines écoles, prétextant que la situation avait évolué et qu'elles n'en avaient plus besoin.

Par exemple, l'aide à la Commission scolaire des Samares, dans Lanaudière, est passée de 70 375 $ en 2016-2017 à 7081 $ cette année.

"Certains indices (de défavorisation) ont été revus et certaines écoles ne se retrouvent plus dans les mêmes indices, avait-il fait savoir en Chambre. On cesse de financer par accident, ou pour toutes sortes de raisons, des écoles qui étaient favorisées."

Mardi, M. Proulx a changé son fusil d'épaule: l'aide alimentaire sera accessible non seulement aux écoles les plus défavorisées cotées 9 et 10 à compter de septembre, mais aussi aux écoles cotées 8, du jamais vu, selon lui.

Selon les chiffres du ministère, ce sont 93 000 élèves au secondaire qui bénéficieront de l'aide alimentaire en septembre, soit environ 30 pour cent de la population étudiante dans ces établissements.

"On va plus loin que nous l'avions fait avant, a affirmé le ministre Proulx, en point de presse à l'École de la Grande-Hermine, à Québec. Ça fait partie des éléments de la réussite scolaire d'avoir le ventre plein lorsqu'on va à l'école."

La Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), qui représente plus de 60 000 enseignants au Québec, s'est empressée mardi de saluer "l'écoute" du ministre, en émettant toutefois un bémol.

"Je veux m'assurer que c'est une bonification, là, que ce n'est pas un transfert d'argent, que ce n'est pas de l'argent qui va venir d'autres mesures", a dit la présidente de la FSE, Josée Scalabrini.

Du côté du Parti québécois, on parle d'un "recul" du ministre et d'un "gain" pour les élèves les plus pauvres du Québec.

"On est très fier d'avoir mené cette bataille-là", a déclaré le porte-parole péquiste en matière d'éducation, Alexandre Cloutier.

LIRE AUSSI:

» Entretien des écoles: le PQ veut que le ministre mette les bouchées doubles

» Élèves en difficulté: Québec connaît-il vraiment l'ampleur des besoins?

» Maternelle 4 ans: Québec ajoutera 100 classes dès septembre


Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter