Catherine Lévesque Headshot

Dépenses de l'OIF : Ottawa et Québec ne critiquent pas Michaëlle Jean

Publication: Mis à jour:
Imprimer

QUÉBEC – Après avoir promu la candidature de Michaëlle Jean au poste de secrétaire générale de la Francophonie à grands frais, Québec et Ottawa se montrent réticents à critiquer son luxueux train de vie.

Le Bureau d’enquête du Journal de Québec a révélé que l’appartement parisien de Mme Jean a été rénové au coût d’un demi-million de dollars. L’OIF a également dépassé les budgets de voyage prévus pour la secrétaire générale depuis deux ans, a constaté le journaliste Alexandre Robillard.

Questionnée au sujet des dépenses de Mme Jean, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine Saint-Pierre, a renvoyé la balle au gouvernement fédéral.

michaelle jean

« Vous avez des collègues à Ottawa, demandez-leur d’aller poser des questions sur ces questions-là », a-t-elle dit aux journalistes, avant de préciser qu’elle réitérait sa confiance en Mme Jean.

Aussitôt demandé, aussitôt fait : l’homologue fédérale de Mme Saint-Pierre, Marie-Claude Bibeau, a répété à la sortie d’une rencontre de cabinet qu’elle ne faisait pas de « micro gestion » de l’OIF.

« Les règles générales ont été respectées, d’après l’information que j’ai à ce moment-ci. J’ai l’occasion de discuter avec Mme Jean, mon équipe a l’occasion de discuter avec son équipe, mais je n’ai pas de raison de m’inquiéter à ce moment-ci », a-t-elle indiqué.

Normal de se déplacer, répond St-Pierre

Depuis 2014, c’est le gouvernement fédéral qui est propriétaire de l’appartement situé dans le 7e arrondissement de Paris, tout près de la tour Eiffel.

La ministre Saint-Pierre n’a pas voulu s’avancer sur le coût des rénovations, disant qu’elle n’est « pas une spécialiste de ces questions-là ». Par contre, elle estime tout à fait normal que la secrétaire générale de la Francophonie effectue des déplacements dans le cadre de ses fonctions.

« Je pense que si vous avez un secrétaire général qui demeure dans son bureau à Paris, ce n’est pas normal, a-t-elle dit. Ce qui est normal, c’est qu’il y ait des déplacements et bien sûr, il y a des coûts de déplacements. »

L’ancienne journaliste n’a pas manqué de décocher une flèche aux médias québécois, victimes de compressions, qui ne voyagent pas assez à l’international, selon elle.

« Nous sommes fiers d’être membres de l’OIF. On travaille très fort, […] et j’espère que les médias québécois vont venir voir sur le terrain ce que nous faisons au sein de l’OIF parce que ce n’est pas le cas. Vous vous déplacez très peu lorsqu’on a des activités. »

«Un train de vie princier», dénonce le PQ

Les dépenses de la secrétaire générale de la Francophonie ont rebondi lors de la période des questions à Québec. Le député péquiste de Verchères, Stéphane Bergeron, a déploré le fait que « Mme Jean défraie la manchette pour son train de vie princier et ses dépenses somptuaires ».

Il a rappelé que le précédent locataire de l’appartement, l’ex-ambassadeur canadien à l’UNESCO Jean-Pierre Blackburn, trouvait la résidence convenable. Il a confié au Journal qu’il y avait quelques problèmes d’eau chaude et de climatisation.

La ministre Saint-Pierre a répliqué qu’une vérification est faite des comptes de l’OIF par la Cour des comptes du Maroc et que toutes les dépenses font l’objet d’une vérification.

Plus tôt en journée, son chef Jean-François Lisée a qualifié les dépenses de Mme Jean d’excessives. « On est en présence d’une organisation qui a pour but d’aider certains des plus pauvres d’entre nous à se sortir de la misère. Alors, je pense qu’au sommet de cette organisation, on devrait donner l’exemple et faire preuve de modération dans les dépenses. »

Québec solidaire, de son côté, n’a pas pointé du doigt ni Mme Jean ni l’OIF, mais a dit que cette situation « témoigne d’une déconnexion entre l’élite et les gens ordinaires ».

LIRE AUSSI:
» OIF: des dépenses de Michaëlle Jean remises en question

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Michaëlle Jean en photos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction