POLITIQUE

Le Canada veut devenir chef de file en matière d'égalité des sexes

09/06/2017 10:15 EDT | Actualisé 09/06/2017 10:56 EDT
Arne Hodalic via Getty Images
Muslim women from Sudan. 1989.

Ottawa lance aujourd'hui sa nouvelle politique d'aide internationale féministe pour promouvoir le respect des femmes et contribuer à leur bien-être dans les pays où le Canada déploie ses mesures d'aide internationale.

Selon la ministre du Développement international, Marie-Claude Bideau, cette politique permettra au Canada de « devenir le chef de file en matière d’égalité des sexes dans sa programmation d’aide ».

Pour Ottawa, la promotion de l’égalité des sexes est un outil puissant et efficace pour réduire la pauvreté, car lorsque les femmes et les filles sont respectées et protégées, « elles participent pleinement au sein de leurs collectivités ».

«C’est pourquoi l’égalité des sexes sera désormais ciblée et intégrée dans tous les programmes d’aide internationale du Canada.» - Extrait du communiqué de la ministre Marie-Claude Bibeau

Par conséquent, la ministre Bibeau a annoncé le lancement du Programme sur la voix et le leadership des femmes qui sera doté d’un budget de 150 millions de dollars sur cinq ans.

La mesure vise à « répondre aux besoins des organisations locales de femmes dans les pays en développement qui s’efforcent de promouvoir les droits des femmes et des filles et l’égalité de sexes ».

D’ici 5 ans, précise le communiqué d’Ottawa, les investissements dans les programmes d’égalité entre les sexes représenteront 15 % de la contribution canadienne de 2,6 milliards de dollars en aide au développement, comparativement à 2 % en 2015-2016.

Pour le gouvernement canadien, la protection du droit des filles et des femmes n'est pas seulement bénéfique à ces filles et femmes, mais elle engendre aussi à long terme des sociétés globalement plus prospères, plus pacifiques, plus sécuritaires et plus unies.

L'Afrique subsaharienne dans la mire d'Ottawa

Plus spécifiquement, la ministre Bibeau a annoncé que le Canada dirigera au moins 50 % de son aide bilatérale vers les pays d’Afrique subsaharienne.

Plus de 15 000 personnes dans 65 pays ont participé aux consultations liées à l’élaboration de cette nouvelle politique qui vise les six objectifs suivants :

  • Égalité entre les sexes et renforcement du pouvoir des femmes et des filles
  • Dignité humaine
  • Croissance au service de tous
  • Environnement et action pour le climat
  • Gouvernance inclusive
  • Paix et sécurité

«Concentrer l’aide internationale du Canada sur le renforcement du pouvoir des femmes et des filles est le moyen le plus efficace pour que notre aide ait le plus grand impact dans le monde. Le développement durable, la paix et une croissance au service de tous ne sont possibles que si les femmes et les filles sont respectées et pleinement actives au sein de leurs communautés.» - Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international


Quand les princesses Disney militent pour les droits des femmes


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter